Mondial : IIiana Rupert, intronisée nouvelle cheffe de fil des Bleues

Panoramic

À tout juste 21 ans, la Sarthoise Iliana Rupert a tout gagné cette saison. Championne d’Europe et de France avec Bourges, championne WNBA (le championnat de basket américain) avec Las Vegas, la saison n’est cependant pas encore terminée pour l’ailière française, qui va disputer la Coupe du monde en Australie (22 septembre – 1er octobre).

L'intérieure Iliana Rupert postule pour le premier match de l'équipe de France au Mondial de basket, jeudi contre l'Australie à Sydney, dès le lendemain de son arrivée en provenance des États-Unis, a indiqué lundi le sélectionneur Jean-Aimé Toupane.

"Si on a besoin d'elle, oui (elle pourra jouer). Après validation du docteur" a déclaré à la presse Toupane, conscient du faible "temps de répit" dont disposera Rupert pour se remettre du voyage et du décalage horaire.

L'intérieure de 21 ans est arrivée mercredi en Australie pour renforcer un secteur intérieur privé de la capitaine et meilleure marqueuse de l'histoire des Bleues, Sandrine Gruda, blessée au mollet gauche.

"Oui, (Rupert) va prendre le train en marche. J'ai été en relation avec elle tout le temps, elle s'est entraînée tout le temps. Elle se sent prête" a affirmé le sélectionneur des Bleues.

Déjà de l'aventure à Tokyo

Appelée chez les Bleues depuis ses 18 ans, elle n'avait encore eu le droit qu'à des miettes (10,8 minutes de moyenne) l'an passé aux JO de Tokyo, derrière l'inamovible duo Endy Miyem – Sandrine Gruda.

Un rôle de joker dont elle s'était très bien accoutumée, lâchant notamment 11 points en 14 minutes aux États-Unis, la référence du basket féminin.  "Au prochain match ? Je jouerai peut-être 40 minutes, ou une seconde", avançait-elle alors sereinement. Il en sera sans doute tout autrement lors de ce Mondial, et ce dès jeudi contre l'Australie à 12h30 en direct sur beIN SPORTS 1.


>