Les Bleus verront les quarts

Reuters

Quatre matches, autant de victoires et déjà une place en quarts de finale: l’équipe de France pouvait difficilement faire mieux lors de cette première semaine en Chine. Après avoir dominé l’Allemagne, la Jordanie et la République dominicaine à Shenzhen, au premier tour de la Coupe du monde, les Bleus ont parfaitement débuté la deuxième phase en ajoutant la Lituanie à leur tableau de chasse (78-75), samedi à Nankin. Non sans trembler.

Un succès à l’arraché qui les envoie au tour suivant en compagnie des Australiens, tombeurs des Dominicains (82-76) et eux aussi toujours invaincus. Mais le match face aux Boomers, lundi, reste important pour la suite des évènements. Le vainqueur terminera en tête du groupe L et devrait donc éviter les Etats-Unis, promis à la première place du groupe K. Même si Team USA ne paraît pas si imprenable, mieux vaut l’affronter plus tard.

Nicolas Batum en défense et Evan Fournier en attaque ont donné le tempo face aux Lituaniens, dans un premier quart-temps maîtrisé. Intenses et appliqués, les Bleus ont aussi pu compter sur l’activité de Rudy Gobert et l’apport en sortie de banc de Nando De Colo pour creuser l’écart (26-14, 10e). Mais les remplaçants tricolores ont eu du mal à maintenir ce rythme et les Baltes ont pu revenir à -5 dans le deuxième acte (34-29, 15e).

Fournier et De Colo assurent

Il a fallu deux tirs primés d’Evan Fournier et de Nando De Colo, avant la pause, pour que les joueurs de Vincent Collet rentrent aux vestiaires avec dix longueurs d’avance (50-40, 20e). Si l’avantage s’est stabilisé au début d’une seconde période plus accrochée, plus hachée (65-54, 30e), les Bleus ont eu du mal à finir cette rencontre. La faute notamment à Jonas Valanciunas (18 points, 8 rebonds), qui leur a fait très mal à l’intérieur.

Les Lituaniens sont ainsi passés devant au score (68-69, 35e) et Jonas Maciulis, d’une flèche tirée derrière l’arc, leur a même donné deux points d’avance (70-72, 36e). Une très, très grosse frayeur. Heureusement pour les Français, Evan Fournier (24 points, 3 passes) et surtout Nando De Colo (21 points, 4 passes), auteur d’un shoot capital à 15"5 du buzzer (78-75, 39e), ont eu les nerfs solides dans le money-time. Salvateur.