Racisme - Juventus Turin : Allegri a soutenu Kean, beaucoup moins Bonucci...

Une fin de match sous très haute tension. Avec un match arrêté suite à la plainte de Blaise Matuidi auprès de l’arbitre. Une fois de plus, le public de Cagliari a montré toute sa bêtise en abreuvant d’insultes racistes Blaise Matuidi et Moise Kean. Une attitude répréhensible déjà dénoncée il y a un an par le milieu de terrain français. Deuxième buteur de la rencontre, Kean n’a pas célébré son but, il s’est placé devant une tribune sans rien dire, juste en écartant les bras.

Cela a évidemment provoqué la fureur des supporters qui l’avaient copieusement sifflé jusque-là. Une attitude raciste qui n’a pas sa place dans les stades. "L’arbitre a arrêté le match à la fin à cause d’insultes racistes émanant des tribunes après la célébration de Kean. Reparler de cet épisode est inutile. Nous avons les outils pour arrêter cela, a expliqué Massimiliano Allegri pendant sa conférence de presse. Nous avons des caméras que nous pouvons utiliser pour arrêter les personnes qui font ça. C’est simple, il faut des règles drastiques. Ces personnes devraient être interdites de stade à vie. Pas seulement pour un mois ou un an. Si tu fais une erreur, tu dois payer. Point."

Le propos de l’entraîneur de la Juventus Turin est limpide et provoquerait effectivement des effets immédiats. Encore faut-il que les dirigeants du football italien aient le courage de le faire. Pour autant, ce ne sera pas simple. Car tout n’est pas clair pour tout le monde. Leonardo Bonucci, international italien et défenseur de la Juve, s’est en effet distingué par un propos très étonnant. "Kean sait que quand il marque, il devrait fêter ça avec ses coéquipiers. Je pense que la faute est partagée à 50-50. Moise n’aurait pas dû faire ça et le virage n’aurait pas dû réagir comme ça", a-t-il en effet déclaré, rapporte L’Equipe. Un son de cloche qui nécessitera de gros éclaircissements en interne…

Allegri : "Il faut des mesures drastiques"


>