Paris, prochaine destination d'Allegri ?

Reuters
La piste de la Serie A semblait crédible pour le retour de Massimiliano Allegri sur un banc. Mais le président de Cagliari a vendu la mèche en fin de semaine dernière, sur Sky Sport : « Il m'a dit que sa prochaine aventure serait à l'étranger. » Particulièrement hardi, Tommaso Giulini avait tenté, il y a quelques mois, d'attirer dans son modeste club l'ancien coach de la Juventus, dont il détient le meilleur pourcentage de victoires de l'histoire du club en Serie A (75%). Durant ses cinq saisons à la tête de la Vieille Dame, c'est aussi lui qui a décroché le plus de victoires en Europe (voir plus bas). Alors, si ce n'est pas l'Italie, il n'y a plus 36 solutions : ce sera peut-être l'Angleterre, mais c'est surtout la France qui se fait de plus en plus persistante.



La France et sa capitale, bien sûr, le Paris Saint-Germain étant le seul club de Ligue 1 à pouvoir espérer attirer un technicien d'un tel standing. Comme vient de le résumer Alain Roche sur Europe 1 : « Il est habitué à gérer des stars. Je le trouve très serein sur le bord du terrain, il dégage quelque chose. Il a de l'expérience et une classe naturelle. Faire venir Allegri, par rapport à Neymar ou Kylian Mbappé, ça dégagerait quelque chose, du respect. Il faut des résultats, mais lui, il réunit tout. » Il y a aussi l'influence de Leonardo.

 

Q


Comme le rappelait encore l'ancien défenseur du PSG, qui a joué avec le Brésilien lors de sa seule saison sous le maillot parisien (1996-97), ce dernier n'a pas encore pu choisir son entraîneur depuis son retour en tant que directeur sportif. « La relation de confiance serait plus grande. » En Premier League, Manchester United et le nouveau projet de Newcastle sont également cités pour attirer Allegri, que toute l'Europe s'arrache. Mais nul besoin de vous refaire un dessin : le Paris Saint-Germain a les cartes en main.