PSG : Qui sont les Titis qui pourraient s'imposer ?

beIN Sports

Si le Paris Saint-Germain réalise un mercato XXL jusqu’ici, le club de la capitale française n’oublie pas ses joueurs formés au club. Mauricio Pochettino a prouvé la saison dernière et durant cette présaison que les titis du PSG ont une carte à jouer. Le Paris Saint-Germain avait pris l’habitude de perdre ses pépites les dernières années (Nkunku, Diaby, Kouassi, Aouchiche…). Il semblerait que la direction parisienne ait décidé de changer de cap à ce sujet. Exit les exils à répétition, désormais le vice-champion de France en titre est bien décidé à remettre la formation au centre de son projet.

x

El Chadaille, Dina Ebimbe, Xavi Simons, Gharbi, voilà les noms que l’on pouvait voir sur le onze de départ du PSG lors des matchs face à Augsbourg, Orléans et Séville, soit les trois dernières rencontres amicales. Sans oublier les entrées en jeu d'autres pépites comme Kalimuendo, Nagera et Fadiga. Des joueurs qui pourraient se faire une place dans l’équipe première du PSG. Depuis la fermeture de l’équipe réserve à la fin de la saison 2018/2019, le club parisien se doit de donner du temps de jeu à ses joyaux pour espérer les conserver. Ou bien les prêter comme c’était par exemple le cas la saison dernière avec Arnaud Kalimuendo. L’attaquant français de 19 ans a réalisé un exercice très convaincant dans le nord de la France pour sa première saison en professionnel au haut niveau. Avec les Sang-et-Or, il a inscrit 8 buts et délivré 6 passes décisives. Un très joli bilan qui pourrait lui ouvrir les portes du PSG. Les Parisiens semblent compter sur lui et il pourrait bien prendre la place laissée par Moise Kean, qui est reparti du côté d’Everton. Sur le papier, il semble être le titi le plus apte à avoir du temps de jeu cette saison.

Ça coince au milieu et devant

 

Parmi ceux qui ont impressionné dans ces matchs de présaison, on peut notamment évoquer le cas Xavi Simons. Le milieu de terrain néerlandais de 18 ans a grappillé quelques minutes la saison passée et il s’est imposé comme indispensable sur ces matchs de présaison. Depuis l’arrivée de Mauricio Pochettino en janvier dernier, il semble avoir conquis l’ancien entraineur des Spurs qui fait régulièrement appel au natif d’Amsterdam. Problème, l'ex du Barça évolue dans un compartiment du jeu blindé. Le PSG a déjà recruté Georginio Wijnaldum cet été et serait sur les traces de Paul Pogba ! Alors qu’aucun départ dans l’entrejeu n’a été enregistré jusqu’à présent, ses chances de temps de jeu pourraient être minimes.

v

Tout comme Edouard Michut. Lui aussi a découvert le monde pro la saison dernière avec 6 apparitions dans le groupe emmené par le technicien argentin. Il a d’ailleurs une minute en Ligue 1 à son actif (contre Dijon le 27 février dernier, victoire 4-0). Lui évolue un cran au-dessus, au poste de numéro 10 et c’est pour cela que ça se complique. A 18 ans, il est encore éligible avec les moins de 19 mais jusqu’à quand ? Un départ en prêt dans le futur est envisageable pour la pépite du centre de formation. Destin identique sur le papier pour Ismaël Gharbi, un milieu offensif de 17 ans, qui devrait avoir du mal à se frayer un chemin entre les Neymar, Di Maria et autre Kylian Mbappé. En attendant qu’une occasion se présente au sein de l’effectif pro, il devrait rester avec les moins de 19 ans comme de nombreux jeunes.

Devant, Kenny Nagera est lui aussi un cas complexe. Le natif d'Argenteuil a inscrit son premier but en pro contre Séville lors de ces amicaux après avoir été dans le groupe à quelques reprises en 2020/2021. Il a effectué ses débuts en professionnel en avril dernier lors de la victoire face à Strasbourg (4-1). Les dernières rumeurs faisaient état d'un possible prêt au Havre cette saison. Avec l'armada offensive actuelle, l'avant-centre de 19 devrait avoir du mal à trouver quelques minutes de jeu au PSG.

 

Derrière, il pourrait y avoir de la place

 

La question se pose désormais pour El Chadaille Bitshiadu. L’imposant défenseur central de 1m96, à seulement 16 ans, a lui aussi impressionné dernièrement. Si Mauricio Pochettino venait à organiser son équipe dans un système à trois défenseurs centraux, il pourrait alors s’immiscer dans la hiérarchie malgré son jeune âge et ainsi reprendre le flambeau laissé par Tanguy Kouassi, parti vers le Bayern Munich l’année dernière. Doté d’une excellente technique malgré son gabarit, le natif de Villeneuve Saint-Georges est sans aucun doute l’avenir du Paris Saint-Germain au poste de défenseur central. Sa double nationalité congolaise fait d’ailleurs écho à un autre titi parisien qui s’est installé dans l’arrière garde : Presnel Kimpembe.

Mais devant lui se dresse un profil plus âgé, plus « expérimenté » en quelque sorte, et qui devrait être au dessus dans la hiérarchie. Timothée Pembélé, de deux ans son ainé, comptabilise déjà 9 matchs avec le PSG dont 3 titularisations en Ligue 1 pour un but. Actuellement à Tokyo pour disputer les Jeux Olympiques avec l’équipe de France, il loupe donc la présaison parisienne et peut-être le début de saison. Si son ascension au plus haut niveau est amorcée, elle pourrait être ralentie par l’arrivée de Sergio Ramos qui bouche le vide laissé par Thiago Silva au moment de son départ en 2020. L'avenir semble radieux du coté de la capitale. De nombreux jeunes joueurs prometteurs poussent pour se frayer un chemin au sein de l'effectif professionnel. Si la plupart ne pourront pas prétendre à une place importante dans la rotation cette saison, ils pourraient bien incarner le futur projet parisien.


>