Ligue 1 Conforama - Toulouse, le doute est permis

beIN SPORTS


Il suffit de faire un tour sur les forums de supporters pour percevoir que l’inquiétude est de mise à quelques jours de la reprise. La situation de Max-Alain Gradel est d’ailleurs le symbole de l’été délicat traversé par les Violets. Selon La Dépêche du Midi, le capitaine hésite à poursuivre l’aventure à Toulouse et a affiché des envies d’ailleurs si le Mercato n’était pas ambitieux. Le fait qu’il n’ait pas encore tranché n’est guère rassurant… L’ailier gauche de 31 ans a certes décliné des intérêts chinois mais pourrait céder aux sirènes qataries ou saoudiennes. Un départ de « MAG » serait un très mauvais signe pour un Téfécé qui a décidé de resserrer son groupe professionnel pendant cette intersaison. Suite aux nombreux départs (voir plus bas), l’effectif a été réduit à 21 pros (18 joueurs de champ et 3 gardiens) et un groupe élite composé par 10 joueurs issus du centre de formation haut-garonnais a été créé.


En attendant, Christopher Jullien, titulaire indiscutable en défense centrale, a rejoint le Celtic Glasgow, Jimmy Durmaz, capable de coups d’éclat, a filé sans contrepartie à Galatasaray, tout comme Yannick Cahuzac à Lens. Dans le sens des arrivées, on suivra de près les premiers pas d’Efthymios Koulouris à la pointe de l’attaque. Le TFC a déboursé 3,5 M€ hors bonus pour l’international grec (9 sélections) qui reste sur une saison exceptionnelle en prêt à l’Atromitos FC (25 buts en 35 matches). « On s’aperçoit qu’il y a du potentiel. Il est très mobile, il est capable de jouer en appui ou en profondeur et il a beaucoup de présence dans la surface, s’est réjoui Alain Casanova au sujet de son nouvel avant-centre. Il est très agressif dans les 16 mètres. En lui laissant un peu de temps, il répondra à nos attentes. » Pour compléter la ligne d’attaque, Wesley Saïd fait lui actuellement le forcing pour quitter Dijon mais les deux clubs tardent à trouver un accord sur l’indemnité de transfert. 

Dans l’entrejeu, Jean-Victor Makengo ainsi que William Vainqueur, après un prêt manqué à l’AS Monaco, sont arrivés pour une saison. Régulièrement à l’infirmerie ces derniers mois, Vainqueur va-t-il pouvoir enfin enchaîner les matchs ? C’est l’une des interrogations de l’été, tout comme le niveau global de la défense après le départ de Jullien. Les latéraux Kevin Amian et Issiaga Sylla partent titulaires sur leur côté respectif et l’axe sera confié au Japonais Gen Shoji, arrivé l’hiver dernier, et à l’une des recrues estivales, l’Uruguayen Agustin Rogel (voir plus bas). A l’aise dans la relance, Shoji a montré de très belles choses lors de ses six premiers mois avec le maillot violet et sera le patron de la défense devant Baptiste Reynet. Un gardien qui était pressenti pour succéder à Benjamin Lecomte à Montpellier mais qui est toujours à quai à un mois de la fin du Mercato. Pas la seule zone d’ombre d’un été toulousain qui a déjà été plus ensoleillé… 



Arrivées : Florentin Bloch (Tours), Quentin Boisgard (Pau, retour de prêt), Efthimis Koulouris (PAOK Salonique), Jean-Victor Makengo (Nice, prêt avec option d’achat), Agustin Rogel (Krylia Sovetov), William Vainqueur (Antalyaspor, prêt), Steeve Yago (Le Havre, retour de prêt)

Départs : Yann Bodiger (Cadix, fin de contrat), Alexis Blin (Amiens), Yannick Cahuzac (Lens, fin de contrat), Andy Delort (Montpellier, transfert définitif), Jimmy Durmaz (Galatasaray, fin de contrat), Hakim El Mokkedem (Laval), Steven Fortes (Lens), Manuel Garcia (Manchester City, retour de prêt), Christopher Jullien (Celtic Glasgow), Clément Michel (Lens, prêt), François Moubandje (Dinamo Zagreb, fin de contrat), Firmin Mubele (FC Astana, prêt), Jessy Pi (Caen, fin de contrat)

5 - Pour la 5ème saison de suite, le TFC vient de terminer hors du Top 10. Son meilleur résultat depuis 5 ans est une 13ème place en 2016-17. Sauvé par les barrages en 2017-18, Toulouse a terminé à la 16ème place l’an passé. 


Matthieu Dossevi a lui passé un bel été. Capitaine du TFC en l’absence de Max-Alain Gradel lors de la préparation estivale, l’international togolais a appris qu’il aura une petite fille dans quelques mois. De quoi lui donner des ailes après une saison très intéressante dans le jeu mais beaucoup moins sur le plan statistique (4 buts et 2 passes décisives l’an passé en L1).

Déjà très régulier lors de son passage à Metz où il a brillé par la qualité de ses centres et sa vision du jeu, Dossevi n’a pas manqué sa première saison toulousaine sur son aile droite et aura encore plus de responsabilités, d’autant plus si Gradel venait à partir.

« Actuellement, je suis le plus vieux du groupe avec Mauro Goicoechea. Je suis capitaine temporairement. C’est à moi de montrer l’exemple, a-t-il expliqué en conférence de presse mi-juillet. Je me sens bien, j’essaye d’éviter les blessures pour attaquer le championnat du mieux possible. J’aimerais être un peu plus décisif. » 



C’est avec une étiquette de défenseur très rugueux que Agustin Rogel a débarqué sur les bords de la Garonne ! L’Uruguayen de 21 ans est arrivé contre un chèque de 2,5 M€ en provenance du Krylya Sovetov Samara (Russie) où il n’a évolué qu’une saison. Pur produit du Club Nacional de Montevideo, ce défenseur central très costaud aura la lourde tâche de succéder à Christopher Jullien. « On voulait un très bon défenseur, qui apporte un plus à l'équipe. On cherchait un joueur pouvant remplacer Jullien dans les airs avec une taille et de la présence. Rogel est jeune, 21 ans. C'est un pari. L'adaptation et l'intégration seront importantes, n’a pas caché Alain Casanova lors de sa présentation. Les Uruguayens sont morts de faim sur les terrains, ils aiment défendre. Il est capable de le faire individuellement. Il doit s'améliorer collectivement par rapport à notre philosophie défensive et techniquement pour bien ressortir le ballon. En lui laissant un peu de temps, il pourra devenir un bon joueur de Ligue 1. »

« Si vous ne laissez pas la fenêtre entrouverte pour les jeunes, vous ne leur permettrez jamais de jouer. (…) On a une génération intéressante. L’idée est que, rapidement, ils deviennent des éléments aptes à figurer dans le groupe pro. » Alain Casanova dans L’Equipe.

  


>