Ligue 1 Conforama - Montpellier, le bon moment pour se lancer

Panoramic

De quoi donner des sueurs froides. Neuf buts inscrits en deux matchs, aucun but encaissé, deux larges victoires face à Monaco et Angers : Lyon débarque ce soir dans l’Hérault avec une confiance au summum. Tout le contraire de Montpellier qui a débuté très timidement son championnat avec un point en deux rencontres. Trop tôt évidemment pour tirer la sonnette d’alarme mais il ne faudrait pas prendre trop de retard pour le MHSC, surtout avant deux déplacements à venir à Nantes et Marseille et la réception de Nice, qui sera enfin pourvu en recrues. Alors que Nicolas Cozza remplacera Daniel Congré dans la défense à trois, cette réception de l’OL marquera le retour dans le onze de de départ de Florent Mollet, le maître à jouer de la bande à Michel Der Zakarian. « Le retour de Flo est une bonne nouvelle, s’est réjoui son coach devant la presse. A lui de nous montrer ses qualités, de jouer juste et d'être efficace. » Touché à une cuisse lors de la préparation après une saison aboutie (6 buts et 6 passes décisives), Mollet retrouvera ses deux compères Andy Delort et Gaëtan Laborde pour tenter de gâcher la 300ème d’Anthony Lopes sous le maillot lyonnais… 


Après un premier match très compliqué à Rennes avec notamment un penalty manqué, Delort s’est racheté à Bordeaux avec une belle réalisation acrobatique. La confiance est de retour et ses automatismes avec Laborde, qui vient de prolonger son bail, ne sont plus à démontrer. Lors de son point-presse, Michel Der Zakarian n’a d’ailleurs pas manqué de souligner que l’OL était friable lors des matchs de pré-saison… « Ce n'est pas le meilleur moment pour jouer face à Lyon, mais il faut en passer par là, tempère cependant Pedro Mendes dans le Midi Libre. Lyon a la meilleure attaque, la meilleure défense. Personne ne s'attend à ce qu'il perde des points chez nous. Il est vrai néanmoins que l'on aime bien surprendre les gros bras du championnat. (…) Peur de quoi ? On est onze contre onze. Même si c'est une équipe que l'on doit respecter. L'an passé, on a battu Paris (3-2) et tenu en échec Lyon (1-1). C'est la manière dont on va aborder la rencontre qui va conditionner le résultat. » 

"Les gens doivent faire preuve de patience"

Loin d’être une forteresse imprenable la saison passée (8 victoires, 8 nuls et 3 défaites), la Mosson est effectivement redoutée par les grosses cylindrées du championnat. Cependant, ce choc arrive peut-être un peu tôt pour des Héraultais qui ont certes conservé leur redoutable attaque mais qui ont aussi perdu 3 piliers cet été : Ruben Aguilar (Monaco), Benjamin Lecomte (Monaco) et Ellyes Skhiri (FC Cologne). Pedro Mendes en est bien conscient : « Les gens attendent un peu plus de nous cette saison car on a terminé à la 6ème place. Ils doivent faire preuve de patience. Certains cadres sont partis. Flo Mollet revient de blessure, Teji Savanier est toujours convalescent. Ce sont des absences importantes. Pour reconstruire une équipe, retrouver la cohésion entre partenaires, cela nécessite du temps. D'autant que les mecs qui sont arrivés ont une autre philosophie de jeu. Nous devons penser de la même manière pour mettre tout en place. » Mais quoi de mieux qu’une victoire de prestige pour mettre tout le monde d’accord ? 

Sylvinho : "Un test pour les deux équipes"