Battu à Bilbao, Barcelone tombe comme le Real Madrid / Coupe du Roi (quarts de finale)

San Mames. Drôle d'endroit pour essayer d'engranger de la confiance. Par le passé, le FC Barcelone s'est souvent emmêlé les pinceaux dans cette cathédrale du foot espagnol. La bande à Messi s'attendait donc à un combat âpre, quelques heures après avoir vu l'ennemi madrilène tomber contre l'autre club basque, la Real Sociedad (3-4), dans ce tableau croisé dans des quarts de finale de Coupe du Roi. Comme prévu, Bilbao a donné du fil à retordre au Barça. L'équipe de Quique Setién a eu le ballon, encore une fois. Elle aurait pu matérialiser cette possession écrasante en première période, où elle a eu de vraies situations de but, ce qui reste l'essentiel en l'état. Auteur d'un doublé il y a quelques jours, le jeune prodige Ansu Fati a trouvé le poteau dès les premières minutes (5eme).

Bilbao douche le Barça et s'offre le scénario parfait


Barcelone a insisté, mais il y avait toujours une tête, une jambe ou un pied pour annihiler les tentatives des Blaugrana. Et à force de résister, l'Athletic est même sorti de sa torpeur. Raul Garcia a exploité une erreur de Ter Stegen - fait assez rare pour être souligné - mais sa frappe puissante n'a attrapé le cadre (31eme). Rien n'a changé au retour des vestiaires. Barcelone a attendu son heure, alternant de longues phases de possession pour déplacer et percer le bloc basque. Antoine Griezmann, entré en jeu, a cru débloquer la situation mais le champion du monde a buté sur Unai Simon (79eme). Le gardien de Bilbao a encore sorti le grand jeu, cette fois-ci face à Messi, à deux minutes de la fin, sur la spéciale de l'Argentin (88eme). Il ne manquait qu'un but à Bilbao pour écrire un scénario parfait. Et l'improbable s'est produit, au bout de la nuit. Inaki Williams, à la réception d'un centre de Dani Garcia, a envoyé son équipe au paradis d'une tête rageuse (1-0, 90eme+3). Le Pays Basque est en fête. Mais c'est une soirée à oublier pour les deux géants du pays...