Le tableau des play-offs se dessine

AFP

Pour son retour après six semaines d'absence, Kevin Durant a conduit Golden State à sa 14e victoire consécutive samedi, tandis que la course aux play-offs s'est singulièrement éclaircie à quatre jours de la fin de la saison régulière.

Son entorse du genou gauche n'est plus qu'un mauvais souvenir pour Durant, comme a pu le mesurer La Nouvelle-Orléans, submergée par Golden State 123 à 101: dès sa première action pour son premier match depuis le 28 février, le meilleur joueur de la saison 2013-14 a claqué un "dunk" inversé.

Il a fini la rencontre avec 16 points, dix rebonds et six passes décisives en 31 minutes, et a fait oublier Stephen Curry, laissé au repos après avoir reçu un coup sur un genou.

"Je me suis bien senti, mais j'ai encore besoin de temps de jeu, il faut encore que je retrouve mes repères", a insisté Durant.

Les grands rivaux des Warriors, les Spurs, ont passé eux une mauvaise soirée: ils se sont inclinés pour la deuxième fois cette saison à domicile face aux Clippers (98-87), une équipe qui leur pose régulièrement des problèmes.

Kawhi Leonard a pourtant fait son show habituel avec ses 28 points, mais ses coéquipiers, à l'image de Tony Parker (2 pts et 2 passes en 20 minutes), sont passés à côté de leur match.

"En défense comme en attaque, on a très mal joué, je suis très déçu, mais j'attends une réaction lors des deux derniers matches de la saison régulière", a indiqué Gregg Popovich qui, même si son équipe est assurée de terminer 2e de la conférence Ouest, ne laissera aucun joueur au repos en vue des play-offs.

59 points pour Lillard

Avec cette cinquième victoire consécutive, la neuvième en onze matches, les Clippers retrouvent leur meilleur niveau à point nommé.

"J'aime notre façon de jouer et notre état d'esprit", a apprécié Doc Rivers, l'entraîneur des Clippers.

La franchise californienne peut encore espérer coiffer sur le poteau Utah pour la 4e place: si les deux équipes qui affichent le même bilan (49 v-31 d), sont assurés de s'affronter au 1er tour des play-offs, celle qui terminera 4e aura l'énorme avantage de disputer les deux premiers matches à domicile, ainsi qu'un éventuel match N.7 décisif

Le Jazz a subi la loi à Portland (101-86) de Damian Lillard qui a marqué 59 points, nouveau record personnel et nouveau record de la franchise.

"Mon équipe a besoin de moi dans le sprint final, on a vécu trop de choses cette saison pour craquer si près du but", a insisté Lillard.

Grâce à cette 40e victoire, les Trail Blazers se sont en effet rapprochés du dernier billet pour les play-offs à l'Ouest: ils comptent deux victoires d'avance sur Denver qui n'a plus le droit à l'erreur.

A l'Est, deux nouvelles équipes ont composté leur billet pour les play-offs, Atlanta (5e), sans jouer, et Milwaukee (6e), en s'imposant à Philadelphie (90-82).

Il reste deux billets à distribuer et trois équipes peuvent encore y prétendre: Indiana (7e) qui a écrasé Orlando 127 à 112, Chicago qui reste 8e mais qui a commis un faux-pas peut-être funeste face à Brooklyn (107-106), le plus mauvaise équipe du Championnat 2016-17, et enfin Miami (9e), vainqueur à Washington 106 à 103.