Ligue Europa : La France invaincue en phase aller, une première

Mao / Panoramic
Jamais, depuis l'instauration de la Ligue Europa en 2009 (changement de nom après la Coupe de l'UEFA), la France était restée invaincue lors des trois premières journées de la compétition. C'est donc le cas depuis jeudi soir, avec un total en prime de 19 points, autre record en treize éditions pour notre trio Lyon - Monaco - Marseille. Il y a pourtant bien eu une saison avec quatre clubs en poules en 2015 (Monaco, Marseille, Saint-Etienne, Bordeaux), mais ceux-ci n'avaient cumulé que quatorze points en douze rencontres, soit même moins que les 17 points du trio Nice - Marseille - Lyon de 2017. Où on dénombrait une défaite pour l'OGCN et une autre pour l'OM, ce qui confirme que cette cuvée 2021 est bien la meilleure.

Si l'Olympique Lyonnais préfère bien évidemment briller en Ligue des Champions, dont il s'est fait une spécialité depuis plus de 20 ans, les Gones confirment toutefois leur savoir-faire dès lors qu'ils doivent évoluer en C3 : en plus de s'être qualifiés lors de chacune de leurs trois participations à la Ligue Europa, en 2012, 2013 et 2017, ils sont aussi les seuls à avoir déjà gagné une fois leurs trois premiers matchs (en 2012, 2-1 contre le Sparta Prague, 4-3 sur le terrain de l'Hapoël Ironi Kiryat Shmona, 2-1 face à Bilbao) comme ils viennent de le réussir à nouveau cette année, avec le Sparta Prague comme dénominateur commun (victoire 4-3 jeudi, après deux premiers succès 2-0 chez les Glasgow Rangers puis 3-0 contre Bröndby).

Bonne nouvelle, l'autre club à avoir réussi un 100% en phase de poules de Ligue Europa se nomme Monaco, même si ça ne tient que sur une seule autre participation, en 2015. L'Olympique de Marseille, troisième de sa poule avec ses trois matchs nuls, sera bien sûr celui qui devra le plus cravacher pour tenter de réussir un nouveau 3/3, comme en 2017 donc. Il sera alors temps, peut-être, de penser à faire encore mieux en phase finale : Marseille, bien sûr, avait poursuivi jusqu'en finale contre l'Atlético (3-0), alors que Nice avait échoué en seizièmes (Lokomotiv Moscou) et Lyon en huitièmes (CSKA Moscou). Enfin, à deux reprises la France n'a qualifié aucun représentant, ce qui semble évidemment impensable cette année : en 2011 (PSG, Rennes) et en 2019 (ASSE, Rennes).


>