Ligue des Champions : La relève est déjà là

Erling Haaland


Il aurait pu égaler le record de Cristiano Ronaldo, seul joueur de l’histoire à avoir marqué lors de tous les matches de poules d’une édition de la Ligue des champions. Mais Erling Haaland n’a pas réussi à inscrire de but, mardi soir lors de la défaite éliminatoire de Salzbourg contre Liverpool (0-2). Un revers qu’il a eu du mal à digérer à en croire sa réaction sur le but de Mohamed Salah. Mais l’attaquant norvégien de 19 ans, déjà auteur cette saison de 28 réalisations toutes compétitions confondues, dont 8 en C1, devrait bientôt avoir l’occasion de découvrir la deuxième phase. Et bien d’autres choses encore. Véritable révélation de ce début de saison européen, celui qui a confié ses intérêts au fameux Mino Raiola est en effet pisté par les plus grands clubs.

Jadon Sancho


Révélation du dernier exercice en Bundesliga, Jadon Sancho a parfois eu un peu plus de difficultés à se montrer régulier depuis le début de saison. Et ses écarts de conduite, sanctionnés par le Borussia Dortmund, ne l’ont certainement pas aidé. Mais quel talent… Le jeune international Anglais (19 ans), meilleur passeur du championnat allemand la saison dernière, vient de marquer au moins un but lors de chacun des cinq derniers matches de son club. Qu’il a d’ailleurs grandement contribué à qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, puisqu’il a été buteur et passeur mardi soir lors du succès décisif contre le Slavia Prague (2-1). "Je travaille dur à l’entraînement, j’écoute mes coéquipiers et le staff, et je veux être performant à tous les matches", a-t-il ensuite expliqué, au moment d’évoquer sa grande forme actuelle. Qui n’a pas échappé à plusieurs grosses cylindrées européennes, qui ont l'ancien Citizen dans le viseur depuis bien longtemps…

Ansu Fati


Il a définitivement mis fin aux espoirs intéristes, s’offrant au passage un record de précocité. En doublant la mise à la 86e minute pour un FC Barcelone considérablement remanié mardi soir à San Siro, Ansu Fati, entré en jeu quelques dizaines de secondes plus tôt, a permis à son club de s’imposer (2-1) et il est devenu à cette occasion le plus jeune buteur de l’histoire de la Ligue des champions, à 17 ans et 40 jours. "C’est un rêve. Tout va vraiment extrêmement vite. J’essaie juste de saisir toutes les opportunités. Mais en réfléchissant un peu, je me demande un peu comment j’ai pu faire tout ça", avouait ensuite l’ailier né en Guinée-Bissau, qui a obtenu la nationalité espagnole en septembre et fait ses débuts avec les Espoirs le mois suivant. Un prodige sur lequel le Barça, qui l’a récemment prolongé jusqu’en 2022, compte énormément.