Vuelta 2022 : Coquard (Cofidis) ne prendra pas le départ de la 17eme étape

Panoramic


Cette fois, c'est sûr : Bryan Coquard n'ira pas plus loin dans ce Tour d'Espagne 2022. Alors que le Français semblait proche d'abandonner il y a quelques jours, au soir de la 13eme étape, il ne prendra ce mercredi pas le départ de la 17eme étape, entre Aracena et le Monasterio de Tentudia. « Fatigué par les derniers jours, Bryan Coquard sera non partant ce matin sur la Vuelta. Il reviendra à la compétition dès que possible », a déclaré la formation Cofidis, lors d'un court message posté sur ses réseaux sociaux. Alors que les étapes pour les sprinteurs ne sont plus nombreuses dans cette édition 2022, le Français a donc décidé de se retirer après avoir terminé seulement 12eme mardi et se contentera donc de sa deuxième place derrière Mads Pedersen (Trek-Segafredo), lors de la 13eme étape. Pour rappel, vendredi dernier, son coéquipier Davide Cimolai avait déclaré que Coquard allait probablement abandonner. « Coquard rentrera chez lui pour participer à d’autres courses », prévenait-il.

Cofidis en quête de points UCI


« Nous devons marquer des points, mais je pense que c’est ridicule. Cela provoque beaucoup de stress tout au long de l’année. Le paradoxe de la situation est que dans les petites épreuves, beaucoup plus de points peuvent être gagnés. Le système de points est une honte. Je ne suis pas content, mais je comprends l’équipe, déclarait alors l'Italien, dans des propos recueillis par Bici.PRO. L’objectif est de rester dans le World Tour, et même si nous restons calmes, ce sera un défi. » Après un peu de repos, le Français pourrait s'aligner sur le Tour de Luxembourg notamment pour tenter de marquer de précieux points UCI. Par ailleurs, en plus de cet abandon et de celui de Primoz Roglic (Jumbo-Visma), l'Italien Filippo Conca a lui été testé positif au Covid et doit lui aussi s'arrêter là. Déjà touchée par plusieurs abandons, la formation Lotto-Soudal va donc finir la Vuelta avec seulement trois coureurs, à savoir les Belges Thomas De Gendt et Cédric Beullens, ainsi que le Polonais Kamil Malecki.

>