Coronavirus: débats en Italie sur le maintien du prochain match du Genoa

Il n'existe pas en Italie de règle fixant le nombre de cas positifs à partir duquel un match peut être renvoyé. Fédération et Ligue pourraient donc s'appuyer sur les règles instaurées par l'UEFA prévoyant qu'un match peut avoir lieu à partir du moment où une équipe dispose de 13 joueurs sains, y compris un gardien de but.  Le Genoa doit rencontrer samedi le Torino pour le compte de la 3e journée de Serie A. 

Le club génois a annoncé lundi 14 cas positifs dans son effectif de joueurs et son staff technique. Il s'agirait, selon la presse italienne, de dix joueurs et quatre membres du staff. Deux joueurs - le gardien Mattia Perin et le milieu danois Lasse Schöne - n'avaient pas participé au match à Naples (défaite 6-0) dimanche, car testés positifs avant cette rencontre. 

Mercredi matin, la sous-secrétaire italienne à la Santé, Sandra Zampa, a agité le débat en plaidant lors d'une émission de radio pour une "suspension" du championnat après ces cas groupés. "Les protocoles sont clairs, le championnat doit être suspendu", a-t-elle assuré, avant de revenir sur ces propos dans un communiqué un peu plus tard: "J'ai dit que les joueurs positifs au Covid-19 ne pouvaient pas jouer jusqu'à ce qu'ils soient testés négatifs. Cela ne veut pas dire que la Serie A doive être suspendue, ce sera à la Fédération et à la Ligue de décider", a-t-elle précisé.

La Ligue italienne, contactée par l'AFP, n'a pas fait de commentaire et précisé que la décision de maintenir ou non Genoa-Torino "devrait être prise aujourd'hui (mercredi)". Ces cas groupés ont également soulevé l'inquiétude à Naples, adversaire du Genoa dimanche dernier. Plusieurs séries de tests doivent être organisées jusqu'à samedi, veille du choc contre la Juventus, à Turin.