Mercato : Aouchiche proche des Verts, la Juve favorite pour Aouar ?

Panoramic

Ça devrait se faire


Malgré son très jeune âge (17 ans) et son manque d'expérience évident (il s'est uniquement illustré en Youth League et en Coupe de France pour le moment), Claude Puel rêve de lui confier les clés du jeu des Verts la saison prochaine. Le souhait de l'entraîneur de Saint-Etienne est en passe de se réaliser. Après avoir visité les installations de l'ASSE la semaine dernière, Adil Aouchiche a visiblement fait un (grand ?) pas de plus vers le Forez il y a quelques heures. Le meneur de jeu très prometteur du Paris Saint-Germain aurait ainsi, à en croire le correspondant de L'Equipe sur place, profité du lundi de Pentecôte pour se rendre au siège du club stéphanois et y passer sa visite médicale.

Toutefois, comme lors de sa première visite, l'international français U19 figurant également sur les tablettes de Rennes mais aussi du LOSC avant que les Lillois ne se retirent de la course aurait de nouveau quitté les lieux sans parapher le moindre contrat. De quoi faire perdre patience aux Verts et à un Puel toujours aussi intéressé malgré tout à l'idée de faire d'Aouchiche son futur numéro 10 ? Probablement pas. A moins que le jeune aspirant du club parisien, officiellement libre le 30 juin prochain (il aurait refusé de signer professionnel à Paris) se montre trop gourmand et ne finisse par refroidir les ardeurs de Verts pourtant bouillants.

 

Ça pourrait se faire


Claude Puel rêve de lancer une pépite parisienne dans le grand bain. Jean-Michel Aulas, de son côté, nourrit celui d'en faire revenir une ancienne en Ligue 1, et bien évidemment à Lyon. En quête d'un nouveau roc en défense centrale, l'homme fort de l'OL n'aurait plus qu'un nom à la bouche : celui de Mamadou Sakho (30 ans). Il y a quelques années déjà, Aulas avait tenté de convaincre l'international français parti de la Capitale pour Liverpool (en 2013) puis Crystal Palace de venir poser ses valises dans le Rhône. A l'époque, JMA avait échoué, mais sans perdre espoir pour autant de parvenir un jour à ses fins.

Et le moment est peut-être venu pour le président de l'OL et son nouveau directeur de la cellule de recrutement Bruno Cheyrou (ce dernier a remplacé Florian Maurice, parti à Rennes) de frapper un grand coup sur le marché des transferts en s'offrant le héros de la qualification pour le Mondial 2014 au Brésil avec ce doublé inoubliable contre l'Ukraine au barrage retour. Pourquoi maintenant ? Non seulement parce que le club de Sakho semblerait disposé à le laisser filer en cas de chèque conséquent (10 M€ pourraient suffire, croient savoir nos confrères du Parisien), mais aussi parce que le joueur lui-même pourrait consentir à un sacrifice sur le plan salarial pour faciliter le transfert, avec dans un coin de la tête le secret espoir de retrouver les Bleus.

 

Ça pourrait se faire (acte II)


Avant de préférer botter ensuite en touche à chaque question en rapport avec son avenir, Houssem Aouar (21 ans) avait laissé entendre cet hiver qu'il pourrait prendre la tangente. Finalement, le départ du milieu de terrain lié à l'Olympique Lyonnais jusqu'en 2023 et qui a décidé de ne pas rempiler chez les Gones a été repoussé à l'été prochain. L'Equipe confirme ainsi ce mardi que l'OL ne fera rien pour retenir le jeune international Espoirs français. Cependant, si la somme demandée, elle, n'a pas changé - à moins de 50 M€, Jean-Michel Aulas ne devrait pas lâcher sa petite pépite - le dossier pourrait s'avérer plus complexe que prévu. Le Covid-19 est passé par là, et Aouar, à en croire le quotidien, serait beaucoup moins chaud à l'idée de rejoindre les Citizens, de surcroît virtuellement interdits de Coupes d'Europe pour deux saisons (même si City a fait appel).

La piste menant le natif de Lyon à Turin ne semble, elle, ne pas avoir pris de plomb dans l'aile. La Juve, autre club très intéressé par Aouar, ferait même figure de favori désormais dans ce sprint. Seul hic : le club turinois ne serait pas disposé à l'heure actuelle, à en croire la presse italienne, à proposer mieux à Lyon qu'un prêt payant de deux ans assorti d'une option d'achat. Néanmoins, les Bianconeri seraient les seuls pour le moment à avoir réellement avancé leurs pions sur l'échiquier Aouar. Et cela pourrait très vite faire la différence.
 

CR7 de retour à l'entraînement avec la Juve :