Que peut viser Marseille pour la fin de saison ?

Franck Pennant / Panoramic

Premier objectif : Passer l’obstacle lyonnais

Condition nécessaire pour se payer une bonne dose d’adrénaline l’an prochain, la qualification en Coupe d’Europe peut se débloquer par la Coupe de France, seule compétition où Marseille est encore qualifié. L’enjeu est d’obtenir un strapontin en Ligue Europa et évidemment d’ajouter une ligne au palmarès du club, le plus titré dans l’histoire de la compétition avec le Paris Saint-Germain (10 victoires). Un objectif déjà dans la tête de Patrice Evra, qui avouait lors de sa présentation en conférence de presse avoir ciblé la CdF pour cette fin d’exercice. Se dresse ce soir sur la route des Olympiens un autre Olympique avec l’OL.

L’Olympico disputé en Ligue 1 il y a 10 jours en terres lyonnaises avait mis en exergue l’écart entre les deux clubs (succès rhodanien 3-1), et le travail à fournir pour Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud. Entre cette débâcle et ce 16ème de finale, Dimitri Payet, Patrice Evra et Grégory Sertic ont débarqué sur la Canebière et Marseille vient d’accomplir son meilleur match de la saison au Vélodrome contre Montpellier vendredi (5-1). Alors, l’espoir d’un exploit à domicile est forcément permis. Et puis, remporter la Coupe de France, que le club n’a plus glané depuis 1989, permettrait de lancer de la plus belles des manières l’ère McCourt.

Deuxième objectif : Être maître du Vel'

En jetant un œil au calendrier de l’OM, on s’aperçoit que la formation de Rudi va recevoir cinq membres du Top 10 d’ici la fin du championnat. Soit autant d’occasions de poursuivre sa remontée au classement que d’envoyer un message pour sa prochaine campagne de recrutement estival. Un calendrier sous forme de montée en puissance puisqu’après Guingamp et Rennes, les Marseillais accueilleront le PSG, Saint-Etienne et Nice.

Bref, le programme sera chargé, avec en point d’orgue le Classique du 26 février contre le rival parisien. Une rencontre forcément particulière pour la nouvelle direction du club et Rudi Garcia, qui avait dirigé son premier match sur le banc de l’OM au Parc des Princes le 23 octobre dernier.

Troisième objectif : le Top 5

Puisque Paris et Monaco sont presque assurés de jouer la prochaine Ligue des Champions, la finale de Coupe de la Ligue va automatiquement libérer une place qualificative en Ligue Europa par le biais du championnat, la cinquième position en l’occurrence. Actuel 6ème de Ligue 1, l’Olympique de Marseille a pour plus sérieux concurrent l’AS Saint-Etienne, mais aussi Bordeaux, Guingamp et Rennes. Les cinq équipes se tiennent en 3 points et bien malin est celui qui pourra prédire l’ordre d’arrivée de ce quintet.

Comme évoqué plus haut, l’OM va recevoir trois de ces quatre formations, mais aussi se déplacer à Bordeaux (7ème) lors de la 37ème journée ! Son destin en mains et sa feuille de route clairement établie, Marseille doit désormais répondre aux exigences de sa direction et aux attentes de ses supporters. Une mission à laquelle le club a largement failli ces dernières années. Mais le futur paraît heureusement pour lui bien plus prometteur.

@NicolasSarnak


>