Ligue 1 : PSG-Lille, un choc avant le choc

Anthony BIBARD / FEP / Panoramic

Une belle entrée avant un gros plat de résistance. Voici comment on peut analyser ce Paris Saint-Germain - Lille de ce vendredi soir. Avant un voyage périlleux sous forme de test au Santiago-Bernabeu, le club parisien va pouvoir s’échauffer face à un autre adversaire européen, certes déjà éliminé de la C1, avec la réception du LOSC. Dauphins du PSG l’an dernier, les Dogues sont un très mauvais souvenir pour la formation de Thomas Tuchel.

Petit rappel des faits. Un peu plus d’un mois après le fiasco contre Manchester United, les Parisiens se déplacent dans le Nord le 14 avril dernier pour affronter le Lille d’un Nicolas Pepe en feu. A 10 contre onze en seconde période après l’expulsion de Juan Bernat et totalement dépassé par la vista lilloise, le PSG sombre dans les grandes largeurs dans le Nord (5-1). Une défaite sans conséquence pour la formation bleu et rouge, qui validera son huitième titre de champion de France une semaine plus tard, mais qui reste encore dans les esprits au vu de l’ampleur du score.

« Lille est une équipe très forte »

A quelques heures du match, Paris est dans l’incertitude et ne pourra pas pouvoir compter sur toutes ses forces afin de laver l’affront. Marco Verratti (genou) et Ander Herrera (quadriceps) ne sont pas dans le groupe.. Quant à Neymar et Thomas Meunier, ils ont repris l’entraînement collectif en début de semaine et rien ne garantit qu’ils seront alignés d’entrée par Thomas Tuchel face au LOSC. En revanche, Kylian Mbappé fait lui partie du groupe retenu. Alors, craintif le coach allemand avant de fouler la pelouse du stade Pierre-Mauroy ? « Lille est une équipe très forte et difficile à jouer. Le défi est de rester concentrer sur ce match », avant de se rendre à Madrid.

Avec 8 points d’avance sur son premier poursuivant, l’Olympique de Marseille, et 11 sur son adversaire du soir, le Paris Saint-Germain dispose d’une marge confortable sur la concurrence. Assez pour imaginer un relâchement qui ne ferait certainement pas plaisir à Thomas Tuchel. Avant le Real Madrid, le PSG peut frapper un nouveau grand coup face à un LOSC privé de son meilleur buteur, le Nigérian Victor Osimhen. Il n’aurait pas de raison de s’en priver.

Le choc PSG/Lille en chiffres :