OM, Lille, Lyon, ASM : qui peut rivaliser sur la durée avec le PSG ?

Lyon


La situation actuelle : Quatorzième de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais traverse une période compliquée comme il n’en avait plus vécu depuis longtemps. Le départ de Bruno Genesio cet été n’a rien changé. Le potentiel du groupe lyonnais est indéniable mais trop irrégulier pour se permettre de tenir tête au PSG. Sylvinho éjecté après seulement trois mois de gouvernance, c’est Rudi Garcia qui a repris les rênes et la débâcle à Marseille avant la trêve internationale a montré que l’ancien coach de l’OM n’allait pas redresser la situation en un claquement de doigt. Avec des joueurs comme Memphis Depay, Moussa Dembélé, Houssem Aouar ou encore Thiago Mendes, l’OL a clairement le meilleur effectif de France derrière le PSG mais encore faut-il en tirer quelque chose.

L’avenir : Avec 14 points de retard sur le leader parisien, le titre de champion de France ne sera pas pour cette année. L’objectif est de redresser la tête et d’accrocher la Ligue des Champions. Car une participation à la C1 est le seul moyen pour l’OL de garder une attractivité aussi bien pour recruter que pour garder ses meilleurs joueurs. Même avec la Ligue Europa, il sera très compliqué de garder des joueurs convoités comme Memphis et Dembélé. Malheureusement pour l’OL, il est désormais compliqué de voir sur du long terme alors qu’un chèque peut venir remettre toute une politique sportive en question…

Notre avis : Lyon a la capacité de rivaliser avec le PSG sur une saison et il l’a déjà démontré dans le passé. Mais voir l’OL jouer les trouble-fêtes chaque année avec un effectif sans cesse remanié n’est clairement pas réaliste. Ou alors il faudra viser du lourd chaque été… Ce qui n’est pas la stratégie du moment.

Marseille


La situation actuelle : Grâce à sa victoire dans l’Olympico, l’OM est devenu le dauphin du PSG. Avec certes huit points de retard. Mais au moment de commencer la saison, peu de personnes auraient miser sur un tel classement après 13 journées et surtout avec la longue absence de Florian Thauvin. Dans leur quête de rebond, le club marseillais et André Villas-Boas se sont bien trouvés. Le Portugais a apporté un vent nouveau après les derniers mois difficiles avec Garcia. Il semble avoir trouvé la bonne formule avec le repositionnement de Boubacar Kamara en sentinelle et attend le retour de Thauvin avec impatience.

L’avenir : Le retour du champion du monde ne sera pas de trop car l’effectif marseillais est clairement le plus juste de tous les outsiders. Avec des joueurs comme Ake, Khaoui ou Ali Mohamed sur le banc comme lors du match face à Lyon, difficile d’espérer jouer les concurrents au PSG. Mis à part Thauvin, l’OM est plutôt épargné par les blessures et heureusement sinon l’effectif aurait des allures de réserves.

Notre avis : Marseille n’est pas en surrégime mais il ne pourra clairement pas tenir la cadence avec le PSG cette saison. Pour les saisons prochaines, rien ne changera tant que Frank McCourt ne bougera pas le petit doigt. L’OM a eu le nez creux avec les arrivées d’Alvaro Gonzalez, Valentin Rongier et Dario Benedetto cet été mais il faudra plus pour rivaliser. Sans argent, impossible de clamer vouloir se rapprocher de la Capitale.

Monaco


La situation actuelle : Avec un début de saison plus que poussif et le spectre de revivre la même saison que celle de 2018-2019, Monaco s’est bien repris. Tout n’est pas parfait mais les Monégasques ne sont qu’à quatre points de la deuxième place. Leonardo Jardim peut surtout compter sur un duo Ben Yedder – Slimani en feu depuis le début de la saison et qui porte les espoirs de la Principauté dans son opération reconquête.

L’avenir : Après une saison où la relégation a été toute proche, Monaco veut avant tout retrouver l’Europe et la Ligue des Champions. C’est le but premier et celui qui a été fixé à Jardim. Champion de France en 2017, l’ASM a prouvé que le PSG n’était pas invincible et semble avoir appris de ses erreurs dans sa politique sportive et financière. L’achat de joueurs dans la force de l’âge (Lecomte, Aguilar, Ben Yedder, Golovin) permet au club d’avoir une vision sur du long terme. D’ailleurs Oleg Petrov n’a pas caché ses ambitions. « Ce sera compliqué cette saison, il y a déjà un grand écart avec Paris (12 points, ndlr). Mais cette idée que le PSG est le numéro 1 et le restera toujours me déplaît, ça ne me semble pas correct, a déclaré le vice-président. Nous voulons que Monaco soit le club qui mette fin à cette hégémonie, qui challenge le PSG. »

Notre avis : Le club de la Principauté est clairement celui qui a le plus de chance de pouvoir rivaliser avec le PSG. Il l’a prouvé sur une saison déjà et en termes de qualité d’effectif et de moyens à disposition, il est celui qui se rapproche le plus de Paris. S’il ne refait pas les mêmes erreurs que ces deux dernières années, Monaco peut clairement redevenir le concurrent n°1.

Lille


La situation actuelle : Sans être flamboyant, le LOSC occupe actuellement la 5eme place, à onze longueurs du PSG. Ayant perdu Nicolas Pépé et Rafael Leao durant l’intersaison, les Dogues ont dû se réinventer et les lendemains sont un peu difficiles dans le nord de la France. L’élimination en Ligue des Champions est peut-être un mal pour un bien pour un effectif qui n’était pas habitué à jouer tous les 3 jours.

L’avenir : Avec désormais que le championnat en tête, les hommes de Christophe Galtier ont clairement fixé leur objectif. Distancés pour le titre, ils vont maintenant pouvoir se concentrer sur la course à la Ligue des Champions et ainsi assurer une deuxième participation de suite. Encore faut-il que la mayonnaise prenne vraiment car autrement les cadros qui se trouvent derrière et qui pourraient bien se réveilller dans les six mois qui viennent ne vont pas s’en priver. De toute façon, une qualification européenne semble obligatoire vu le modèle économique sur lequel est basé le projet lillois…

Notre avis : Les trois premiers mois de la saison ont confirmé ce que beaucoup pensaient. La confirmation est toujours plus difficile que d’être la surprise. Avec Galtier, Lille réussit à s’en sortir mais le modèle semble trop bancal pour espérer rivaliser avec le PSG. D’ailleurs ça ne semble pas le but. Il faudra aussi suivre avec attention les futurs de Galtier et Luis Campos car ils sont pour beaucoup dans la bonne saison dernière lilloise…