L’Atlético retire sa plainte contre le Barça pour Griezmann

ICON SPORT

Enfin une bonne nouvelle pour Antoine Griezmann ! Alors qu’il a vécu une première compliquée avec son nouveau club, le FC Barcelone, battu à Bilbao vendredi soir en ouverture de la saison de Liga (1-0), il a ensuite appris qu’il ne pourrait pas troquer son numéro 17 pour le 7 de Philippe Coutinho, parti au Bayern Munich, comme l’a indiqué la fédération espagnole.

Le Mâconnais a aussi été la cible des critiques de son ancien conseiller, Eric Olhats, qui lui reproche de "zappe(r) les gens qui ne font plus partie du décor. J’ai un goût amer", a-t-il expliqué dans une interview au JDD où il revient sur son transfert controversé en Catalogne, et assure que son ancien poulain a été contacté dès février: "Les discussions n'ont pas eu lieu au bon moment. (…) Il y a eu une forme de négligence. C’est sa faute et celle de son entourage."

Pas de procédure ouverte

Un transfert qui a beaucoup fait parler, et même poussé l’Atlético à déposer plainte contre le Barça le 18 juillet dernier. Les Colchoneros estimaient en effet que les champions d’Espagne auraient dû payer le prix de la clause libératoire en vigueur avant le 1er juillet, soit 200 millions d’euros, et non les 120 millions déboursés, accusant les deux parties d’avoir négocié dès le mois de mars, sans en référer aux Madrilènes.

Mais d’après Sport, l’Atlético a finalement décidé de retirer sa plainte. La Liga n’aurait pas ouvert de procédure à ce sujet, et cette requête n’avait que peu de chances d’aboutir, à en croire le quotidien catalan. Déjà un souci en moins, donc, pour le champion du monde.

Le Barça rate sa première