Julen Lopetegui, une résurrection sévillane

Depuis deux ans, Julen Lopetegui est passé par toutes les émotions. La confiance, l'espoir, la désillusion, le doute, la déception et finalement le bonheur retrouvé. Pour atteindre cette dernière étape, il a du faire preuve de résilience. Lui, l'entraîneur renvoyé quelques heures avant la Coupe du Monde 2018 malgré un bilan de 14 victoires et 6 nuls à la tête de la Roja, a mis du temps à s'adapter à son nouveau statut. Au Real Madrid, son expérience a viré au cauchemar avec un licenciement après 14 petits matchs. Un coup dur dans la carrière de celui qui avait réussi toutes les épreuves pour devenir un coach de renom.

Mais en juin dernier, après quelques mois en retrait, le cinquantenaire s'est relancé en signant au FC Séville. Un véritable pari. Certains évoquaient même le contrat de la dernière chance. Une opportunité qui lui a permis de se sublimer. Et de ramener les coéquipiers de Jesus Navas vers les sommets. Les résultats et le jeu proposé par le club andalou ont enthousiasmé de nombreux observateurs avant la suspension de la Liga. Son équipe était troisième du classement et toujours en course en Ligue Europa au moment du confinement. Un bilan très prometteur pour une formation repoussé en-dehors du podium espagnol depuis trois ans. Le temps des déceptions après les épopées européennes pourrait enfin se terminer.

Séville est toujours dans la course à la C1

 

Avec son 4-3-3 fétiche, le Basque a permis aux Sévillans de retrouver le top 3 national. Avec une équipe bien équilibrée et sans grand nom, il a remis le FC Séville à sa place. Parmi les cadors de la Liga. Par la même occasion, il a retrouvé son rang. Celui d'entraîneur respecté. Son expérience a certainement joué un rôle au moment où son équipe semblait en difficulté durant l'hiver. A l'image des deux dernières saisons, une passe difficile avec cinq matchs consécutifs sans victoire a failli faire glisser les Blanquirrojos au classement. Mais des succès sur Getafe et Osasuna ainsi qu'un nul ramené du Wanda Metropolitano ont laissé intactes les chances de podium final. Prometteur en cas de reprise du championnat. Mais surtout, l'espoir est de retour au stade Ramon Sanchez-Pizjuan. Une qualification en Ligue des Champions reste possible et de la stabilité pourrait être retrouvée grâce à Julen Lopetegui.

Liga : L'Atletico ne déloge pas Séville du podium:

 

Un entraîneur et un club qui ont le même destin

 

Le tacticien n'en demandait pas tant après toutes les épreuves qu'il a traversé. Son équipe non plus. Elle aussi a vécu des temps tourmentés avec des changements d'entraîneurs et la perte de ses meilleurs éléments à l'image de Wissam Ben Yedder et Pablo Sarabia en début de saison. L'entraîneur et son club se sont bien trouvés. Ils se ressemblent. Après une progression jusqu'au plus haut-niveau mondial ou européen, ils ont connu des crises mais cherchent à se relancer. Désormais stables et ensembles, ils peuvent voir loin et haut. Ils sont liés jusqu'en 2022. Le temps de construire une belle histoire. Et de multiplier les opportunités de faire vivre de belles émotions aux supporters du FC Séville.

Pichichi, Juanito, Séville : Les traditions uniques en Liga !


>