F1 – Haas : Giovinazzi testé en essais libres à Monza et Austin

Panoramic

Après avoir disputé 62 Grands Prix de Formule 1 entre 2017 et 2021 chez Sauber puis Alfa Romeo, Antonio Giovinazzi a perdu son baquet de titulaire l’hiver dernier, suite à l’arrivée de Guanyu Zhou au sein de l’écurie suisse. Depuis, il s’est tourné vers la Formule 2, où il n’a pas gagné le moindre point en 15 courses avec Dragon Penske Racing, mais a gardé un pied en F1 en étant pilote de réserve chez Ferrari. Cependant, ces prochaines semaines, c’est la combinaison Haas que l’Italien de 28 ans va enfiler. L’écurie américaine a en effet annoncé ce lundi que Giovinazzi participerait à la première séance d’essais libres du Grand Prix d’Italie à Monza et du Grand Prix des Etats-Unis à Austin, le 9 septembre et le 21 octobre. « Nous sommes heureux d'accueillir à nouveau Antonio Giovinazzi dans l'équipe pour les deux séances d’essais libres (cela avait déjà été le cas à sept reprises en 2017, ndlr). Ferrari tenait à donner à Antonio du temps de pilotage dans une voiture de Formule 1 aux spécifications actuelles lors d'un week-end de course et nous étions naturellement heureux de l'aider, a déclaré le directeur de l'équipe Haas, motorisée par Ferrari, Guenther Steiner. Nous avons connu une situation similaire en 2017 avec Antonio et Ferrari. La différence évidente entre alors et maintenant est l'expérience qu'il aura acquise en compétition au cours des trois saisons précédentes en Formule 1 et les commentaires qu'il pourra nous donner en Italie et aux Etats-Unis. J'ai hâte de revoir Antonio et de le retrouver dans le paddock avec nous. »

Giovinazzi : "Il est important de tester une vraie voiture"


Le pilote italien, qui remplacera une fois Mick Schumacher et une fois Kevin Magnussen lors de ces séances, est évidemment ravi de retrouver le volant d’une Formule 1 : « Je suis tellement content d'avoir la chance de piloter à nouveau dans les sessions officielles de F1. Outre la conduite sur simulateur, il est important de tester une vraie voiture et j'ai hâte de remettre ma combinaison et mon casque. Ce sera l'occasion de se familiariser avec les voitures de nouvelle génération - c'est la meilleure façon d'être prêt si j'étais appelé comme pilote de réserve. Conduire sur des pistes stimulantes et passionnantes comme Monza et Austin rend cela encore plus excitant. Merci à Haas F1 Team et à la Scuderia Ferrari - je suis impatient d'apporter ma contribution à l'équipe qui comptait déjà sur moi en 2017. » Et n'oublions pas qu'il y a toujours trois baquets vacants pour 2023 : un chez AlphaTauri, un chez Alpine et un chez Williams. De quoi motiver Giovinazzi à se donner à fond.

>