Bleus, objectif Mondial: Mbappé affole le compteur buts, Dembélé se relance

Panoramic

Mbappé égale Zlatan 

Ces dernières semaines, il n'y a pas un match du Paris SG sans que Kylian Mbappé ne se fasse remarquer. "Il est incroyable, magnifique", a lancé son entraîneur Mauricio Pochettino.,"Kyky" a remis ça contre Saint-Etienne samedi (3-1), avec un doublé et une passe décisive, qui lui ont valu une "standing ovation" du Parc des princes lors de son remplacement, en fin de partie. Ses deux réalisations lui ont permis de rejoindre Zlatan Ibrahimovic à la deuxième place du classement des buteurs de l'histoire du PSG, avec 156 buts. "On est dans un cercle très fermé", a savouré le joueur âgé de 23 ans, qui a le temps pour dépasser les 200 buts du N.1 Edinson Cavani... s'il reste au club.

Il n'a toujours pas prolongé son contrat expirant en juin, une situation qui laisse envisager un départ l'été prochain. Avant le match, les ultras lui ont demandé dans une banderole de rester dans la capitale. "Etre le meilleur buteur de l'histoire du PSG, on ne peut pas forcément cracher dessus. On va voir comment ça va se passer", a répondu Mbappé, toujours aussi mystérieux sur son avenir.

Mbappé un peu plus dans l'histoire du PSG :

Dembélé se rachète 

En Espagne, Ousmane Dembélé a entamé son opération rachat. Un mois et demi après que le FC Barcelone lui avait exigé de prolonger son contrat ou de quitter le club (il n'a finalement respecté aucune des deux demandes), "Dembouz" a marqué un but et a délivré deux passes décisives lors de l'éclatante victoire des Catalans sur l'Athletic Bilbao (4-0) dimanche soir au Camp Nou. L'ailier français a été sifflé à son entrée en jeu (comme depuis quelques matches) à la 67e minute… mais a bien vite transformé les huées en applaudissements. Il a doublé la mise pour le Barça d'une frappe puissante du gauche dans un angle très fermé (73e), puis, revenu sur son aile droite fétiche, a adressé deux centres millimétrés pour la tête de Luuk de Jong (90e) et le pied de Memphis Depay (90e+4).

"S'il travaille bien, il peut être le meilleur au monde à son poste. Il l'a prouvé aujourd'hui (dimanche, NDLR). Il génère du danger, il aide en défense.... Aujourd'hui on a vu la meilleure version d'Ousmane Dembélé, et c'est ce que l'on veut voir. Qu'on l'encourage, car c'est un grand professionnel", l'a encensé son entraîneur Xavi en conférence de presse d'après-match. "Dembélé répond aux sifflets par un golazo (beau but, en espagnol)", titrait le quotidien sportif catalan Mundo Deportivo dimanche soir dans l'un de ses articles au sujet de l'ambidextre ailier français sur son site. Dembélé, dont le contrat au Barça expire le 30 juin, n'a plus été appelé en équipe de France depuis l'Euro. "Dans le football, on ne peut jamais rien écarter. Regardez : il ne pouvait pas jouer, et maintenant il joue, et il joue bien. Mais sa prolongation de contrat ne dépend pas de moi", a réagi Xavi dimanche soir.

 Un Barça retrouvé écrase Bilbao :

Upamecano: l'ombre d'un doute 

Quelques mauvaises prestations avec le Bayern ont brutalement jeté le doute sur les qualités de Dayot Upamecano, présenté par les dirigeants du club comme le patron de leur défense pour les années à venir. "Il fait l'effet d'un corps étranger dans l'équipe, à mon avis il n'apporte pas assez", l'a démoli en direct sur Sky la semaine dernière Lothar Matthäus, ballon d'or 1990 et consultant redouté en Allemagne. Samedi, le directeur sportif du Bayern Hasan Salihamidzic a défendu le Français de 23 ans, tout en admettant: "C'est un garçon qui a encore besoin d'un peu de temps pour atteindre la classe mondiale".

"C'est un défenseur exceptionnel, il a déjà muselé Kylian Mbappé et également très bien défendu contre Neymar"

Julian Nagelsmann, qui l'a fait monter en puissance à Leipzig avant de le retrouver à Munich, assure lui que son joueur est déjà solidement intégré dans l'équipe: "Il a déjà fait beaucoup de très bons matches. Il ne faut pas oublier qu'il a été touché par le Covid pendant la préparation, et il faut toujours un temps d'adaptation. C'est un défenseur exceptionnel, il a déjà muselé Kylian Mbappé et également très bien défendu contre Neymar". "Il peut être bon contre des joueurs de classe mondiale, il a juste besoin de mettre cette envie dans chaque action défensive", ajoute Nagelsmann. "Je n'attends pas de lui qu'il soit comme David Alaba, à jouer chaque balle parfaitement dans l'entre-jeu. Il a d'autres qualités, et il a toute ma confiance".

Le Bayern remercie Sané contre Francfort :


>