F1: Bottas remporte le GP du Japon

Reuters

 

A l'issue de la 17e manche sur 21 cette saison, les Flèches d'argent s'offrent un sixième titre mondial consécutif chez les constructeurs. Avec 177 longueurs d'avance au Championnat, grâce aussi au point du meilleur tour décroché par Hamilton, elles ne peuvent plus être rejointes par la Scuderia, deuxième.

Chez les pilotes, le Britannique voit son avance sur son équipier se réduire de 73 à 64 unités, mais il pourrait être sacré dès le prochain Grand Prix au Mexique s'il obtient un bien meilleur résultat que Bottas. 

Il met surtout hors course tous ses autres rivaux, le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), Vettel et le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull).

Le sixième doublé consécutif et inédit pilotes et constructeurs qui s'annonce permettra à Mercedes de détrôner la Scuderia, sacrée six fois en tant qu'écurie entre 1999 et 2004 mais "seulement" à cinq reprises avec l'Allemand Michael Schumacher sur la même période.

Troisième sur la grille derrière les Ferrari, Bottas a pris l'avantage au départ, raté par ses devanciers et plus particulièrement par Vettel, en pole. 

Leclerc occupe provisoirement la sixième place du classement général, mais il est sous le coup d'une enquête de la part des commissaires de course pour un accrochage avec le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) au premier virage.

Il lui est également reproché d'être resté quelques tours en piste avec une voiture abîmée, avant de rentrer aux stands et de se condamner à remonter de la dernière place du peloton.
Verstappen, lui, a abandonné.

Le Thaïlandais Alexander Albon (Red Bull) et l'Espagnol Carlos Sainz Jr (McLaren) complètent le top 5.
Avec un autre incident sous enquête entre le Français Pierre Gasly (Toro Rosso), provisoirement huitième, et le Mexicain Sergio Pérez (Racing Point), provisoirement neuvième, la suite du top 10 n'est pas encore fixée.

Les Renault de l'Australien Daniel Ricciardo et de l'Allemand Nico Hülkenberg sont pour l'heure septième et dixième.