WTA - Washington : Surprises, Raducanu et Azarenka ne verront pas les demi-finales

panoramic
Kaia Kanepi, première à s’être ouvert les portes du dernier carré à Washington, sera l’unique tête de série à ce stade de la compétition. La nuit de vendredi à samedi a, en effet, été cauchemardesque pour les joueuses phares que sont Victoria Azarenka et Emma Raducanu, respectivement les têtes de série numéro 4 et 2 du Citi Open. La plus grosse surprise est certainement la sortie de piste de la première citée, surclassée par la lucky loser chinoise Xiyu Wang (6-3, 6-1). Pas aidée par ses sept doubles fautes, la Biélorusse a cédé ses quatre premiers jeux de service à la 95eme mondiale, tombeuse de Tatjana Maria et Donna Vekic lors des échéances précédentes. Wang s’est emparée de la première manche en toute logique et a gardé la même fiabilité dans la suivante, en y mettant même plus de régularité au service. Elle aurait toutefois pu se faire peur en cédant sa mise en jeu à 5-2. C’était sans compter sur sa réaction immédiate au retour pour s’offrir certainement la plus prestigieuse victoire de sa jeune carrière, à 21 ans.


Raducanu n'y arrive toujours pas


Wang défiera, pour une place en finale, la 60eme mondiale Liudmila Samsonova. Une demie à laquelle personne ne s’attendait contrairement à l’éventuel choc Azarenka - Raducanu. La joueuse russe a de son côté pris le meilleur sur Emma Raducanu (7-6, 6-1), dont les espoirs d’enchainer les victoires prennent un nouveau coup. Déjà brillante en début de semaine devant Elise Mertens et Ajla Tomljanovic, Samsonova a dû laisser passer l’orage ce samedi avant d’imposer sa patte sur cette partie. Dans une première manche qui a vu chacune cumuler trois breaks, c’est la Britannique qui a eu les meilleures occasions pour prendre les devants. Elle n’a cependant converti aucune de ses quatre balles de set : les deux premières à 4-5 en sa faveur et les autres dans le jeu décisif. Moment choisi par Liudmila Samsonova pour inverser la tendance et signer le gain de ce premier set en une heure et quart. Assommée, Raducanu ne s’en est pas remise. Elle a été corrigée dans la seconde manche face à une Samsonova en démonstration sur ses premières balles, avec 92% de points derrière celles-ci. La star d’outre-Manche ne parvient toujours pas à confirmer près d’un an après son sacre majuscule à l’US Open.

>