WTA : Suspension provisoire levée pour Dayana Yastremska

Le bout du tunnel est en vue pour Dayana Yastremska. L’Ukrainienne, actuellement 37eme au classement WTA, est suspendue à titre provisoire depuis le mois de janvier dernier. En effet, celle qui a remporté trois titres dans sa carrière a subi un contrôle antidopage hors-compétition positif à la mestérolone, un stéroïde anabolisant dont des traces avaient été retrouvées dans les échantillons prélevés, en novembre 2020. Ayant immédiatement nié toute volonté de dopage, Dayana Yastremska s’est alors battue pour voir sa suspension levée par la Fédération Internationale de tennis (ITF), mettant en avant une « contamination » involontaire. Après une première tentative infructueuse en avril dernier, l’Ukrainienne a fini par avoir gain de cause. En effet, dans un communiqué, l’ITF a communiqué la décision du tribunal indépendant en charge des questions de dopage. Ce tribunal a annoncé qu’il « acceptait le récit » de l’Ukrainienne concernant « la façon dont la mestérolone s'est retrouvée dans son organisme ».


La négligence retenue concernant Yastremska


Dans de telles circonstances, le tribunal indépendant de l’ITF a ajouté qu’il « déterminait que Dayana Yastremska n'avait commis aucune faute ou négligence pour cette violation ». En conséquence, l’Ukrainienne « ne purgera aucune période de suspension ». Réagissant sur les réseaux sociaux, la native d’Odessa n’a pas caché son soulagement à la suite de la décision rendue par la Fédération Internationale de tennis. « Je suis heureuse et soulagée d'annoncer que j'ai été innocentée de tout acte répréhensible, a confié Dayana Yastremska via son compte officiel Twitter. J'ai vécu beaucoup de choses au cours des six derniers mois et il a été difficile de faire face à tous les commentaires négatifs. » Si l’Agence Mondiale Antidopage et l’Agence Ukrainienne antidopage peuvent faire appel de cette sanction, la joueuse est autorisée à reprendre la compétition avec effet immédiat. Toutefois, la 37eme mondiale devra attendre la fin de la quinzaine de Wimbledon, tournoi pour lequel elle ne s’est pas inscrite, pour retrouver le circuit WTA.

>