WTA - Strasbourg : Dodin prend confiance, pas Monnet ni Gervais

panoramic



Depuis le mois de janvier et son huitième de finale à Sydney, Océane Dodin n'avait pas remporté un match dans un tableau principal de tournoi WTA. C'est enfin chose faite, avec sa victoire ce lundi au premier tour à Strasbourg. La 94eme mondiale s'est imposée 6-2, 1-6, 7-5 en 2h10 contre la 66eme, Ana Konjuh, lors d'un match qui a été interrompu par la pluie. Il y a eu pas moins de treize breaks dans cette rencontre, où la Croate a alterné le meilleur et le pire au service, avec 13 aces et 11 doubles-fautes. Konjuh n'a pas existé dans le premier set, où elle a rapidement été menée 5-0, mais elle s'est vengée dans le deuxième, en enchaînant cinq jeux de suite à partir de 1-1 pour revenir à une manche partout. Tout s'est donc joué dans la troisième, où le suspense a régné, avec de nombreux breaks en début de set (mais un score de 3-3), Dodin qui a servi pour le match à 5-3 avant de se faire breaker blanc, puis qui a manqué deux balles de match à 5-4, avant de finalement réussir le break décisif à 6-5 pour s'imposer. Prochaine adversaire : la Russe Makarova ou la Roumaine Cirstea.

Première ratée pour Monnet, Gervais n'enchaîne pas


Deuxième Française en lice ce lundi, Carole Monnet, invitée par les organisateurs, est tombée en deux sets contre la tête de série n°4 Elise Mertens. La joueuse de 20 ans, 249eme mondiale, née en Ukraine et adoptée par des parents français à 2 ans, disputait son premier match dans un tableau principal de tournoi WTA, et elle a bien résisté, avant de s'incliner contre la 33eme : 7-5, 6-4 en 1h52. Auteure de 8 doubles-fautes, la Française, qui a mené 3-0 en début de match, a ensuite vu la Belge revenir dans la rencontre (3-3 puis 5-3) et empocher la manche sur sa troisième occasion. Dans la deuxième, les jeux ont été courts, mais Monnet a perdu son service d'entrée et à 5-4, et c'est donc Mertens qui verra les huitièmes de finale. Quant à Monnet, on la retrouvera à Roland-Garros, où elle a obtenu une wild-card. Issue des qualifications alors qu'elle n'avait plus joué en tournoi depuis août 2021, préférant se consacrer à son travail au sein de son club, l'Ardennaise de 30 ans Julie Gervais (725eme) s'est inclinée contre une autre joueuse issue des qualifications, Aliaksandra Sasnovich : 6-4, 6-2 en 1h10. Gervais a notamment commis 13 doubles-fautes et s'est fait breaker à six reprises. Elle a pourtant mené 4-3 30-0 sur son service dans le premier set.

Golubic au rendez-vous, pas Peng


Dans le même quart de tableau, la Suissesse Viktorija Golubic, tête de série n°9, a disposé facilement de la lucky-loser allemande Yana Morderger en ne perdant que quatre jeux (6-0, 6-4 en 1h10). A noter également ce lundi l'élimination de la tête de série n°5, Shuai Peng, qui n'a pas existé contre Maryna Zanevka (6-2, 6-3), la Belge ayant converti les sept balles de break qu'elle s'est procurée ! La tête de série n°6, Sloane Stephens, est également tombée d'entrée, s'inclinant 2-6, 6-4, 6-1 en 1h54 contre la lucky-loser Nefisa Berberovic dans un match à huit breaks.

>