WTA - Parme : Sakkari a su se reprendre pour dominer Rus, Begu l'emporte sans briller

panoramic


Maria Sakkari a su se sortir du piège. Tête de série numéro 1 du tournoi WTA de Parme, la Grecque a tout d’abord été malmenée par Arantxa Rus. En effet, la Néerlandaise a été la première à prendre le service de son adversaire, non sans avoir été mise en difficulté mais sans craquer sur ses deux premières mises en jeu. Une fois passé ce début de match mouvementé, la 114eme mondiale n’a tremblé qu’une fois à l’occasion du septième jeu, qui a vu Maria Sakkari avoir deux nouvelles balles pour revenir, sans que la réussite soit au rendez-vous. La première balle de set a été suffisante pour Arantxa Rus. Toutefois, la réaction de la numéro 7 mondiale est attendue et elle n’a pas tardé. En effet, si Maria Sakkari a dû écarter une nouvelle balle de break dès le premier jeu de la deuxième manche, c’est elle qui a été en mesure de concrétiser pour mener quatre jeux à un. C’est après avoir sauvé une balle de débreak que la Grecque a pu égaliser à une manche partout en breakant à nouveau son adversaire. La dernière manche a connu un scenario similaire, avec Maria Sakkari qui a très vite pris l’ascendant mais qui n’a jamais été réellement mise en danger. Le seul moment de panique a pu être la balle de débreak obtenue par Arantxa Rus quand la tête de série numéro 1 servait pour le gain du match. Mais, après l’avoir écarté, c’est à la deuxième balle de match que Maria Sakkari a validé son billet pour les quarts de finale (3-6, 6-2, 6-3 en 2h37’). Elle affrontera la Belge Maria Zanevska, tombeuse de la Hongroise Dalma Galfi (6-1, 6-3 en 1h16’).


Begu répond également présent


Tête de série numéro 3 à Parme, Irina Camelia Begu ne manquera pas les quarts de finale. Pour cela, la Roumaine s’est imposée en deux manches face à Matilde Paoletti. Une rencontre qui a débuté par une séquence de trois breaks permettant à la 33eme mondiale de prendre l’ascendant. Les deux joueuses se sont alors échangé les balles de break sans qu’aucune ne parvienne à être convertie. Après une première occasion sur l’engagement de l’Italienne, Irina Camelia Begu a conclu le premier set sur sa propre mise en jeu. Un ascendant que la tête de série numéro 3 a pu confirmer dès l’entame de la deuxième manche avec deux breaks acquis de haute lutte et un jeu de service remporté blanc. Dans la foulée, la 366eme mondiale a répliqué mais n’a pu effacé qu’un seul de ses deux jeux de service de retard. Dès lors, les deux joueuses se sont neutralisées et c’est à sa troisième balle de match qu’Irina Camelia Begu a mis un terme aux débats (6-4, 6-4 en 1h42’). Ana Bogdan, tête de série numéro 6, sera son adversaire pour une place en demi-finales.

>