Puel : "On ne maîtrise pas encore nos matchs"

Reuters

La saison dernière, les bons résultats de l'AS Saint-Etienne en championnat s'étaient notamment expliqués par l'adhésion totale du groupe autour de Jean-Louis Gasset. Au printemps, le vestiaire et les cadres avaient milité pour que le technicien soit retenu, mais à défaut, c'est donc son adjoint Ghislain Printant qui avait été nommé. Sauf que les résultats n'ont pas suivi, et c'est ainsi que Claude Puel a été intronisé, parvenant à accrocher deux victoires sur ses deux premiers, et seuls, matchs disputés, dont un plus retentissant que l'autre au détriment de l'Olympique Lyonnais (1-0) avant la trêve international d'octobre.


"La méthode Puel s’appuie beaucoup sur des détails tactiques. Sur le terrain, on a plus de repères, on est plus solidaires", a expliqué ce mercredi Arnaud Nordin en conférence de presse, à la veille de la réception d'Oleksandria pour le compte de la 3e journée de Ligue Europa. L'ancien coach de l'OGC Nice, l'AS Monaco ou l'Olympique Lyonnais semble avoir décidé, pour l'heure, d'encadrer au maximum un collectif en perte totale de confiance. Et ça marche plutôt bien, donc. "C'est un coach exigeant, ajoute le jeune attaquant, mais "on a envie de se battre pour lui". Il faudra le démontrer dans le Chaudron jeudi soir, pour se relancer dans la course à la qualification pour les 16e de finale de la Ligue Europa, derrière Wolfsburg et La Gantoise.



"On est en retard en Ligue Europa comme on peut l’être encore en championnat. Il faut continuer à progresser et garder cet état d’esprit, estime pour sa part Claude Puel. Il y a un long chemin à faire. On ne maîtrise pas encore nos matchs. Et cet enchaînement de matchs, c'est beaucoup d'exigence, car ils sont tous prioritaires". Les Verts ont donc changé de mentalité, mais le niveau de leurs prestations n'est pas encore du goût de ce coach qui fait déjà l'unanimité, comme Jean-Louis Gasset avant lui.