Malen, ça va faire mal

Panoramic

Donyell Malen fait partie de ces joueurs qui, dans leur malheur, ont pu profiter de la pause forcée due au Covid pour se réparer avec un peu de moins de regrets. Victime d'une rupture des ligaments croisés du genou en décembre 2019, le jeune attaquant du PSV Eindhoven est surtout revenu comme si rien n'avait changé : en pleine bourre avant, encore mieux après ! Déjà auteur de onze buts en quatorze matchs de championnat en 2019, à seulement 20 ans (avec notamment un quintuplé pour un 5-0 contre Arnhem), il a repris cette saison sur les chapeaux de roue avec treize buts en 21 rencontres.



Totalement intégré à la rotation en sélection, où il a été titulaire lors de la dernière sortie décisive en Pologne (1-2) en Ligue des Nations, Donyell Malen avait même surfé la saison passée sur une série de quinze buts toutes compétitions confondues en onze matchs. Plus récemment, du 22 novembre au 16 décembre, il a aussi compilé sept buts en huit apparitions. Solide deuxième à six points de l'Ajax (qui compte un match en moins), le PSV peut compter sur son avant-centre de choc pour espérer un vrai beau parcours en Ligue Europa.

Ronald Koeman, qui l'a lancé avec les Oranje en septembre 2019, se montrait déjà très satisfait à l'époque : "Il a été dangereux, rapide, il a marqué. Ce sont d'excellents débuts, il a montré que j'avais bien fait de le choisir. Il est passé de la parole aux actes." Il y a deux mois, l'entraîneur du PSV, Roger Schmidt, disait à peu près la même chose : "Vitesse, technique, toujours bien placé dans la surface... Un attaquant qui a toute cette palette atteindra le plus haut niveau mondial, ça ne fait aucun doute selon moi." Dortmund pense à lui, sans doute de plus en plus fort, que ce soit pour remplacer Sancho ou Erling Haaland.

 


 


>