Ligue Europa - Stéphan la joue prudent

Reuters

Après la Ligue des champions, place à la Ligue Europa. Tout près d’éliminer Arsenal en huitièmes de finale la saison dernière (3-1 à l’aller, 3-0 au retour), Rennes débute sa campagne continentale, jeudi soir au Roazhon Park (18h55), par l’un des deux gros morceaux du groupe E: le Celtic Glasgow. "Une équipe programmée pour la C1", dixit Julien Stéphan, conscient que sortir de cette poule, également composée de la Lazio Rome et de Cluj, ne sera pas une mince affaire.

"On devra faire six matches à 100%, a prévenu en conférence de presse l’entraîneur du club breton, cité par nos confrères de Ouest-France. C'est un groupe différent de celui de la saison dernière, il est beaucoup plus difficile, avec notamment une équipe qui truste la première place de son championnat. Mais les joueurs ont envie de générer autant d'émotion que la saison dernière, vous pouvez compter sur nous pour fournir le maximum d'efforts possible."

Un match déjà capital

L’an passé, après une première phase compliquée, les Rouge et Noir avaient fait vibrer leur public en sortant le Betis en seizièmes, avec la manière (6-4 sur l’ensemble des deux matches), et avaient donc failli scalper les Gunners. Une aventure qui leur avait donné des ailes en fin de saison, les portant jusqu’à cette victoire historique face au PSG en finale de la Coupe de France. Le genre d’épopée que les coéquipiers du jeune Eduardo Camavinga aimeraient revivre.

"C'est une nouvelle équipe, une nouvelle saison, a toutefois tempéré le coach rennais. On doit écrire une nouvelle histoire, il ne faut pas se focaliser sur la campagne de la saison dernière. On a une très, très grande envie et une grosse motivation pour le match de demain (jeudi)." Une rencontre déjà capitale pour ses hommes car un faux-pas leur compliquerait d’entrée la tâche avant un déplacement, début octobre, sur la pelouse des Laziale.