Ligue Europa - Nice, quelle tristesse...

Panoramic

Il va falloir laver les têtes et lever les doutes. La bonne nouvelle, s'il y en a une, c'est que l'OGC Nice aura des semaines un peu moins chargées pour y parvenir. Les Aiglons, dirigés par Adrian Ursea depuis le départ de Patrick Vieira, ont concédé un dernier revers venant conclure une campagne européenne calamiteuse, ce jeudi, sur le terrain de l'Hapoël Beer Sheva (0-1). Le Gym boucle donc cette phase de poules avec 5 défaites en 6 matchs.

Nice encore plombé par son manque de réalisme


Il faut dire qu'Adrian Ursea avait fait le choix logique de procéder à une large rotation pour cette rencontre. Les Aiglons ont donc manqué de repères collectifs dans ce rapport de force. Malgré cela, ils sont parvenus à se procurer quelques situations chaudes, à l'image de Ndoye (13e) ou encore Rony Lopes (43e), sans réussite. De son côté, Yoan Cardinale a fait le métier sur une tentative cadrée de Madmon pour l'équipe israélienne (35e). Bref, Nice gérait plutôt bien son affaire avec un match consistant, à défaut d'être brillant.

Mais une nouvelle fois, les Aiglons ont été plombés par leur manque de réalisme offensif. Après ce premier acte relativement fermé, Nice aurait pu et dû trouver le chemin des filets après le repos, mais Ndoye a manqué une opportunité énorme à l'heure de jeu (62e), avant que Bambu ne voit sa tentative contrée in extremis (80e). Tout le contraire des locaux, qui avaient commencé à accentuer la pression et qui ont fini par en récolter les fruits avec un but libérateur de Hatuel, trop esseulé pour ajuster tranquillement Cardinale (1-0, 71e). Un score qui n'a pas évolué jusqu'au coup de sifflet final.

Nice termine donc dernier de ce groupe C, derrière son hôte du soir. Le Bayer Leverkusen et le Slavia Prague compostent leur ticket pour les seizièmes de finale.


>