Ligue Europa : Lille, enfin le déclic ?

Panoramic
Alors que l’OM a enchaîné mercredi soir sur la pelouse de l’Olympiakos une dixième défaite consécutive en Ligue des champions, un record pour un club français, Lille reste aussi sur une série bien peu glorieuse en Europe. Les Dogues, qui retrouvent la Ligue Europa jeudi soir (21h) sur la pelouse du Sparta Prague, n’ont en effet plus remporté le moindre match sur la scène continentale depuis le 30 juillet 2014 et un succès 2-0, grâce à des buts de Sébastien Corchia et Ryan Mendes, sur la pelouse des Grasshoppers de Zurich au match aller du troisième tour de qualification de la Ligue des champions. Soit une série 17 matchs sans victoire 
 

La meilleure défense de L1


Le LOSC, qui n’avait pris qu’un seul point la saison dernière en Ligue des champions, espère "se servir de cette expérience", comme l’a confié son entraîneur, qui fait de l’AC Milan le favori de ce groupe où évolue aussi le Celtic. "L'an dernier on n'était pas prêt, pas au niveau, admet Christophe Galtier. Cette compétition est moins relevée mais on doit se servir de ce qu'on a fait l'an dernier en étant beaucoup plus efficace dans les zones de vérité sur un plan défensif comme offensif." Leader de Ligue 1, le club lillois s’appuie surtout sur sa défense, la meilleure de l’élite avec seulement deux petits buts encaissés en sept matchs, qui est emmenée de main de maître par José Fonte.
 

Fonte : "On a plus d’expérience"


A 36 ans, l’expérimenté défenseur portugais est désormais épaulé par le jeune Néerlandais Sven Botman (20 ans), un duo qui forme avec les latéraux Zeki Celik et Domagoj Bradaric une arrière garde quasiment infranchissable depuis le début de saison. "On a plus d’expérience sur la scène européenne. Nous avons maintenant Burak Yilmaz, qui a beaucoup de vécu dans ces compétitions. On va tout donner pour faire un beau parcours en Europa League. Nous avons une équipe forte. Au LOSC, si je regarde les différents postes, je crois qu’on est plus forts que sur les deux saisons précédentes. On a de la qualité partout", apprécie Fonte. Et si Yilmaz a inscrit son troisième but en Ligue 1 dimanche dans le derby face à Lens, son compère de l’attaque Jonathan David, recruté pour 27 milions d’euros à La Gantoise, reste toujours muet. L’air des soirées européennes va peut-être inspirer le jeune Canadien (20 ans), qui avait marqué à cinq reprises la saison dernière en Ligue Europa.
 

Galtier : "La gestion de l'effectif va être importante"