Ligue Europa : Le LOSC décroche son ticket pour la suite

Reuters

C'est fait ! Lille pourra continuer à rêver après avoir décroché sa qualification pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa à la faveur d'un nouveau match enlevé et indécis jusqu'au bout.

Lille s'est fait peur


Rien n'aura été simple dans ce rapport de force pour les Lillois. La bande à Galtier l'a dominé dans tous les compartiments de jeu - possession de balle et tirs notamment. Il n'y avait qu'à voir la pluie d'occasions que les Dogues se sont procurés lors d'un premier acte à sens unique. Mais il leur manquait du réalisme, de la promptitude, de la justesse et un zeste de chance. Quand Araujo ne trouvait pas l'ouverture sur deux opportunités franches (31e, 36e), André voyait sa tentative échouer sur le poteau juste avant la pause (45e). Bref, Lille faisait le match qu'il fallait.

Il restait à matérialiser cette domination au retour des vestiaires. Mais là aussi, les hommes de Galtier ont encore dû user de patience à cause de leur inefficacité dans le dernier geste, à l'image de Jonathan David, toujours aussi entreprenant sur le front de l'attaque mais malheureux à la finition (48e, 49e). En face, le Sparta Prague était prêt à faire le coup parfait. La formation tchèque a pourtant vu l'étau se resserrer après l'expulsion de Celustka (64e), mais cela ne l'a pas empêché de doucher les Lillois, Ladislav Krejci ouvrant le score d'un coup de casque gagnant (0-1, 71e).

 

Yilmaz, ce sauveur


Lille devait alors donner une réponse, jeter ses dernières forces dans la bataille. Un homme a alors pris ses responsabilités pour endosser le costume de sauveur : Burak Yilmaz. Le chevronné buteur turc a d'abord égalisé sur un centre de Weah (1-1, 80e), avant d'exploiter avec un sang-froid remarquable une ouverture d'Ikoné (2-1, 84e). Du travail bien fait. Lille aura bien un printemps européen.