Ligue Europa : La mauvaise affaire pour Lille

Panoramic

Il aura donc fallu attendre la dernière levée de cette phase de poule pour voir Lille goûter à la défaite. Un petit coup d’arrêt pour les hommes de Christophe Galtier, qui n’auront pas à rougir après un vrai match de Coupe d’Europe dans l’antre majestueuse du Celtic Park. Le scénario était là. Il ne manquait que le public fantastique de cet écrin.

Le LOSC a manqué de concentration


Il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir les lignes s’étirer. Le talentueux Yazici – alias « monsieur Ligue Europa »- a allumé la première mèche d’entrée de jeu (19e) avant que Mike Maignan ne se détende sur une frappe de Klimala (20e). Mais c’est une vieille connaissance de Ligue 1, Christopher Jullien, qui a débloqué la situation en plaçant un coup de tête victorieux sur corner (1-0, 22e). La révolte lilloise a été immédiate. Jonathan Ikoné a exploité un centre parfait de Yazici pour remettre les deux équipes à égalité (1-1, 22e). Mais Lille n’était pas au bout de ses surprises, et quelques minutes plus tard, Bradaric a concédé un penalty que McGregor a transformé avec autorité (2-1, 28e).

Appelé à réagir après le repos, le LOSC a eu le mérite de ne pas perdre ce second acte, au point. Mais cela n’a pas suffi. Il a fallu attendre la dernière demi-heure pour voir le jeune Weah profiter d’une relance approximative de Jullien pour égaliser (2-2, 71e). Un nouvel affront pour des Écossais survoltés. Une nouvelle fois, les hommes de Neil Lennon ont trouvé les ressources pour reprendre l’avantage rapidement, cette fois-ci grâce à Turnbull, à la réception d’un centre précis d’Ajer (3-2, 75e). Ultime coup d’éclat de ce match agréable et sans enjeu.

Lille termine donc deuxième de son groupe derrière le Milan de Zlatan Ibrahimovic, qu’il avait martyrisé à San Siro. Un petit accroc sans conséquence majeure pour ces Dogues affamés, qui aborderont le printemps avec les crocs.


>