Valence attend une réaction de l’UEFA après les propos de Gasperini

Reuters

Valence attaque de nouveau l’Atalanta. Après le communiqué de presse de dimanche soir, le club espagnol aurait demandé l’intervention de l’UEFA concernant Gianpiero Gasperini. L’entraîneur de l’Atalanta a révélé dimanche à la Gazzetta Dello Sport, qu’il avait été testé positif au coronavirus en mars. Le coach de 62 ans a même avoué s’être senti « très mal » à quelques heures du match retour de Ligue des Champions contre Valence le 10 mars dernier.

Le club espagnol avait souhaité réagir à travers un communiqué publié ce dimanche. « Le Valence CF tient à exprimer publiquement sa surprise que l’entraîneur de l’équipe rivale lors de l’élimination en 8es de finale de la Ligue des champions ait reconnu que la veille et le match disputé le 10 mars dernier à Mestalla, il s’était rendu compte qu’il souffrait de symptômes prétendument compatibles avec le coronavirus sans prendre de mesures préventives, mettant en danger, si tel avait été le cas, de nombreuses personnes pendant leur voyage et leur séjour à Valence. »


« Il n'aurait pas dû bouger »


Interrogée par le quotidien espagnol Marca, la ministre régionale de la Santé, Ana Barcelò, a souhaité s’exprimer sur le sujet : « Il savait qu’il venait d’une zone à risque. Il n’aurait pas dû bouger. Les nouvelles confirment en tout cas que le match devait se jouer à huis clos. » Toujours selon Marca, Valence désormais attend une réaction de l’UEFA concernant le comportement de l’entraîneur de l’Atalanta. Pour rappel, dix joueurs du club espagnol et quinze membres du staff ont contracté le virus depuis le début de la crise sanitaire.