PSG - Choupo-Moting, un héros qui vient de loin

Reuters

Dans la nuit lisboète, le sauveur parisien n'a pas été celui qu'on attendait. Mauro Icardi transparent, Kylian Mbappé remplaçant, Neymar maladroit, c'est Eric-Maxim Choupo-Moting qui s'est arraché à la 93eme minute du quart de finale de la Ligue des Champions contre l'Atalanta Bergame pour marquer le but de la victoire (1-2). Quelques instants plus tôt, l'attaquant du PSG avait déjà fait la différence avec un superbe centre à l'origine de l'égalisation de Marquinhos. Pourtant, le Camerounais n'aurait pas du être là. Ni sous un maillot parisien au mois d'août, ni sur le terrain pour un match à élimination directe de la Ligue des Champions 2019-2020.

Il était arrivé en fin de contrat en juin et n'avait pas été intégré à la liste initiale des joueurs engagés pour la phase finale de la C1. Mais la pandémie de Covid-19, la suspension de la saison et le départ d'Edinson Cavani ont tout changé. Son contrat a été prolongé jusqu'à la fin du mois d'août et son nom a été rajouté au groupe communiqué à l'UEFA pour ce Final 8 inédit. En force, celui qui a toujours du faire plus que les autres pour jouer dans le club de la capitale s'est fait une place.

Choupo-Moting : "J'ai eu confiance en moi"

Choupo-Moting n'a participé à aucune finale cet été


Souvent moqué, toujours impliqué, le joueur de 31 ans n'a jamais abandonné. Et c'est cet état d'esprit qui a été récompensé ce mercredi. Rentré en jeu à la 79eme minute de jeu à la place d'un Mauro Icardi emprunté, le natif d'Hambourg n'était pas attendu. Mais il a rempli toutes les attentes qui entouraient la campagne européenne du PSG. Ses sacrifices et ses nombreux matchs passés sur le banc ont payé. Le soir du 50eme anniversaire du champion de France, il est s'est fait une place dans l'histoire de ce club qui l'avait recruté à la surprise générale le 31 août 2018. Arrivé gratuitement de Stoke, Eric-Maxim Choupo-Moting était un joueur d'appoint. Un élément au service du collectif plus souvent appelé pour des matchs de coupes et contre les équipes mal-classées de Ligue 1 que pour les chaudes soirées européennes. Et encore.

En juillet, il n'a participé ni à la finale de la Coupe de France gagnée contre Saint-Etienne, ni à celle de Coupe de la Ligue remportée face à Lyon. Le droitier a toujours été sacrifié dans un secteur offensif parisien très dense, où longtemps, il n'a été que le septième nom dans la hiérarchie. Un statut qui ne l'a jamais empêché de travailler. Il se présentait à Lisbonne ce mercredi soir avec seulement 150 minutes jouées en Ligue des Champions en deux saisons à Paris. C'était peu mais ça n'a pas compté au moment où il a fait trembler les filets pour envoyer le PSG dans le dernier carré de la Ligue des Champions. Comme de nombreux héros, Choupo-Moting vient de loin, et c'est ce qui rend son histoire encore plus belle.