Ligue des Champions : Verratti était le patron au milieu

Panoramic

Il y a forcément eu la prestation exceptionnelle de Kylian Mbappé et son triplé (32eme, 65eme, 85eme), sur la pelouse du FC Barcelone (1-4). Ce mardi soir, ce huitième de finale aller de Ligue des Champions a permis également à d'autres joueurs parisiens de s'illustrer. Au milieu de terrain, on peut évidemment citer le travail énorme effectué par Marco Verratti.

L'international italien a été titularisé d'entrée de jeu, mais pas forcément dans un rôle habituel. En effet, son entraîneur Mauricio Pochettino l'avait encore placé au poste de meneur de jeu, dans un rôle de faux n°10, avec Idrissa Gueye et Leandro Paredes à ses côtés. Alors que l'attaquant polyvalent (ou ailier droit) international argentin Lionel Messi (33 ans) venait tout juste d'ouvrir le score, sur penalty (27eme), celui qui est arrivé au Paris Saint-Germain en 2012, en provenance du Delfino Pescara, a sonné la révolte, au sein de son club.

 

Verratti a parfaitement servi Mbappé pour l'égalisation


Seulement cinq petites minutes plus tard, le joueur de 28 ans, qui en est à 64 matchs en Ligue des Champions, soit plus que tout autre joueur de son équipe titulaire à ses côtés, a délivré une merveille de passe décisive, d'une déviation de l'extérieur du pied droit, pour Kylian Mbappé, auteur de l'égalisation d'un magnifique enchaînement (32eme), pour le début de son petit festival de cette incroyable soirée.

C'est déjà lui qui avait lancé le champion du monde français en profondeur, d'entrée de jeu (1re), mais sans réussite. Au-delà de cette passe décisive, ce qui a donc permis ensuite au Paris Saint-Germain de prendre le contrôle de cette rencontre, et pas forcément seulement au niveau du tableau d'affichage. Marco Verratti a effectué un incroyable boulot, notamment sur le côté gauche, et pas seulement dans ce fameux rôle de meneur de jeu.

 

Verratti a également fait sa part du boulot au niveau défensif


Un travail à la fois offensif mais également défensif, comme lorsqu'il a magnifiquement stoppé Antoine Griezmann, dans la surface de réparation (21eme). Au moment du coup d'envoi, l'international italien était l'un des trois joueurs parisiens titulaires a avoir été de la « Remontada » du 8 mars 2017, en compagnie de Marquinhos et de Layvin Kurzawa. Au coup de sifflet final, en plus de la joie, du soulagement était certainement présent chez lui. Quant au huitième de finale retour, qui se déroulera du côté du Parc des Princes, le Paris Saint-Germain et le FC Barcelone se sont donné rendez-vous le mercredi 10 mars prochain, à 21h00.

Pochettino : "La perfection n'existe pas"

 


>