Ligue des Champions : Neymar ne voulait pas lui dire « Au revoir »...

Panoramic

Neymar l’a dit, il n’est pas « venu au PSG pour jouer la Ligue Europa ». Alors que la victoire du RB Leipzig sur la pelouse d’Istanbul Basaksehir plus tôt dans la soirée de mercredi a mis une énorme pression sur les Parisiens dans la course aux huitièmes de finale de la Ligue de Champions avant leur déplacement à Old Trafford pour y défier Manchester United, le Brésilien a largement répondu présent pour permettre au club de la Capitale de faire un premier pas vers la suite de la compétition. Il ne lui aura fallu que six minutes pour mettre le PSG dans le sens de la marche. Toutefois, à vouloir trop bien faire mais surtout trop en faire tout seul, le natif de Mogi das Cruzes s’est parfois perdu dans une équipe qui a subi les vagues mancuniennes jusqu’à l’égalisation signée Marcus Rashford peu après la demi-heure de jeu puis dans un début de deuxième période parisien plus que brouillon au cours duquel les coéquipiers d’un Edinson Cavani peu en verve face à son ancienne équipe n’ont pas su saisir leur chance

> Tuchel salue le travail de Neymar <

A onze contre dix, Neymar a retrouvé des couleurs

Le tournant du match, à l'entame des 20 dernières minutes, a relancé Neymar et le PSG à plus d'un titre. Dans la foulée d’un changement tactique initié par Thomas Tuchel, qui a délaissé le 4-3-3 initialement mis en place pour un 3-5-2 avec les entrées en jeu d’Ander Herrera et Mitchel Bakker, il y a donc eu ces deux minutes qui ont changé la donne. Après avoir vu un Marquinhos retrouvé, et auteur d’une prestation digne de celles vues à Lisbonne en août dernier, lui redonner l’avantage, le club de la Capitale a fini le match en supériorité numérique à la suite de l’expulsion logique, voire même tardive selon certains observateurs, de Fred pour un deuxième carton jaune. A onze contre dix, le PSG a su reprendre la main, éloigner le danger et permettre à Neymar de donner la plénitude de ses moyens du moment. Le troisième but parisien, crucial dans la course aux huitièmes de finale, voit le Brésilien être à l’origine et à la conclusion sur plus de 70 mètres.

d

Neymar : « On a été solidaires »

Alors que le PSG n’a pas brillé par son fond de jeu et a souvent eu tendance à piquer du nez en deuxième période lors de ses dernières sorties, la défaite à Monaco et le nul concédé à Bordeaux peuvent en témoigner, c’est une équipe souvent conquérante qui s’est exprimée ce mercredi à Old Trafford. Un changement de mentalité que Neymar a souligné à la sortie de la pelouse, dans des propos recueillis par le site officiel de l’UEFA. « Oui, c’est une grande victoire. Après notre précédent match, nous nous sommes dit qu’il fallait changer d’état d’esprit. Je crois que c’est ce que nous avons fait aujourd’hui (mercredi). On a été solidaires. On a travaillé ensemble, a résumé le Brésilien. On voulait rappeler que nous sommes arrivés en finale la saison passée. Je crois que c’est ce que nous avons démontré. On n’a pas été loin de notre meilleur niveau. Tout le monde a fait les efforts les uns pour les autres, ensemble. Au final, c’est une très belle victoire face à un très grande équipe. Il y a de quoi être fier et heureux. » Toutefois, si la qualification est proche, elle n’est pas encore assurée à 100% avec un match nul face à Istanbul Basaksehir mardi prochain comme impératif minimum pour ne pas avoir à trembler.