Diaby enfin lancé ?

Reuters

C’était tout simplement, d’après son entraîneur, "le bon moment". Alors qu’il n’avait eu le droit qu’à cinq petits bouts de matches en Bundesliga, et à aucune entrée en jeu sur la scène européenne depuis qu’il a rejoint le Bayer Leverkusen à l’intersaison, Moussa Diaby vient d’enchaîner ses deux premières titularisations, samedi dernier face à Fribourg en championnat (1-1), puis mardi en Ligue des champions, sur la pelouse du Lokomotiv Moscou (0-2). Deux rencontres qu’il a disputées en intégralité.


Mieux, l’ancien ailier parisien, recruté pour quelques 15 millions d’euros en juin, a égalisé contre Fribourg d’une jolie frappe en dehors de la surface et signé une performance pleine qui lui a valu un concert de louanges outre-Rhin. Et aussi de figurer dans l’équipe type du week-end du magazine Kicker, aux côtés de son ex coéquipier au PSG Christopher Nkunku, particulièrement en verve avec Leipzig. "Diaby a très bien joué aujourd’hui. C’était un danger permanent avec sa vitesse, il a été impliqué dans chaque grosse occasion, et il a même marqué le but. Et il n’a que 19 ans. On est très heureux d’avoir un talent comme ça avec nous", s’enthousiasmait son coach néerlandais, Peter Bosz, après cette première réussie.


Et celui qui a provoqué deux cartons jaunes trois jours plus tard en Russie avait aussi été encensé par ses adversaires samedi. "Il m’avait déjà marqué lors de son entrée en jeu à Wolfsbourg, et j’avais peur qu’il joue aujourd’hui, a ainsi reconnu l’entraîneur fribourgeois Christian Streich, pour le Süddeutsche Zeitung. Il a non seulement inscrit un but fantastique, mais aussi montré que c’était un joueur de classe." Un avis partagé par son attaquant Nils Petersen: "Diaby était incroyablement dangereux et nous a toujours posé des problèmes. C’était difficile de l'arrêter." A l’international Espoirs de confirmer, et pourquoi pas dès samedi (18h30), ou une nouvelle performance du même acabit aurait encore plus de retentissement. Puisque c’est à Munich que Leverkusen se déplace, pour défier le Bayern.