Quel calendrier international avant l'Euro ?

Panoramic

Les clubs ont désormais une idée du programme qui les attend pour les prochains mois. Pour les sélections, la situation est bien différente. Depuis l'annonce du report de l'Euro 2020 et des fenêtres internationales printanières et estivales, les équipes nationales ont été écartées des négociations. Il faut dire que l'urgence est moindre. La rentabilité aussi. Deux éléments qui justifient le mutisme actuel des instances continentales à ce sujet. Dans un an pourtant, une grande compétition internationale aura lieu en Europe (et en Amérique du Sud, la Copa America a aussi été reportée à l'été 2021). Et les équipes nationales vont devoir s'y préparer. Pas une mince affaire dans un contexte aussi flou. Quel sera donc le programme des Bleus avant de rallier Munich puis Budapest pour le premier tour d'un championnat d'Europe inédit ? Pour l'instant, il est incertain. Mais il pourrait vite devenir dense. Entre matchs amicaux, Ligue des Nations et début des éliminatoires du Mondial 2022, les prochains mois ne seront pas de tout repos pour les internationaux.

En douze mois, le football européen va devoir mener sa saison 2019-2020 à son terme et organiser la totalité de l'exercice 2020-2021. Une mission complexe pour des formations susceptibles d'être engagées sur plusieurs tableaux. Les sélections nationales vont aussi devoir se faire une place dans le calendrier. Et une lutte d'influence entre la FIFA et l'UEFA a déjà commencé. Pour le moment, le calendrier des Bleus sur le site de la FFF annonce les six matchs de Ligue des Nations prévus contre la Suède, la Croatie et le Portugal en septembre, octobre et novembre. Mais ce planning pourrait être modifié. Quel est l'intérêt d'organiser une phase de poules de Ligue des Nations si le Final Four ne peut pas se tenir en 2021 à cause de l'Euro ? Une question épineuse à tous les niveaux. Mais même maintenue, la Ligue des Nations n'est pas le plus gros problème. Une proposition de la FIFA a irrité l'UEFA.

 

La FIFA aurait soumis l'idée d'une fenêtre internationale de deux mois !


La solution de la Fédération internationale pour intégrer les sélections nationales au calendrier de la prochaine saison serait une unique trêve internationale en novembre-décembre. Une méga-fenêtre qui pourrait permettre à chaque sélection de jouer jusqu'à huit matchs. Soit la totalité de la Ligue des Nations et deux amicaux. Une idée complexe mais intéressante qui n'est pas au goût de l'UEFA d'après le Daily Mail. Si les dates réservées aux équipes nationales sont susceptibles de prendre de l'épaisseur, c'est pour jouer trois matchs au lieu de deux. Pas plus. Les créneaux passeraient alors de 10 à 14 jours en octobre et novembre. Un moyen de compenser les deux fenêtres déjà sacrifiées. Celle de septembre pourrait connaître le même sort mais sans avoir de lourdes conséquences sur le planning global. Si la FIFA est contre cette solution et la répétition des longs voyages pour les joueurs non-européens, l'idée de l'UEFA a le mérite de garder une certaine logique pour mener à bien ses calendriers.

Dans les deux cas, le scénario qui se dégage est une organisation de la Ligue des Nations et de potentiels amicaux durant l'automne. Une fois ces échéances passées, l'UEFA pourra organiser les barrages de l'Euro au printemps. Les autres nations pourront alors organiser des matchs amicaux pour se préparer au championnat d'Europe. Les premiers matchs des éliminatoires au Mondial 2022, prévus fin mars 2021 pourraient alors être reportés après l'été et le rendez-vous continental. Une solution qui ne ferait que repousser le problème. Le calendrier mondial serait impacté au-delà de la saison 2020-2021. Des dates internationales supplémentaires pourraient être nécessaires pour terminer ces matchs de qualifications avant le rendez-vous qatari à l'automne 2022. Les sélections nationales ne connaissent pas encore leur planning mais elles peuvent s'attendre à être sollicitées fréquemment pour plusieurs mois.

Michel Platini, la carrière d'un Roi :