Vuelta 2022 (E21) : La dernière étape pour Molano, Evenepoel valide sa victoire finale

Twitter @sebasmolano_


Juan Sebastian Molano a su jouer sa carte. Alors que l’équipe UAE Team Emirates a lancé le sprint pour Pascal Ackermann, le déroulement houleux du final de la dernière étape de la Vuelta 2022 a permis au sprinteur colombien de trouver un espace afin de lever les bras en vainqueur. Disputés sur un parcours excessivement plat entre Las Rozas et le centre de Madrid, les 96,7 derniers kilomètres de la 77eme édition du Tour d’Espagne ont tout d’abord été un long défilé. Toutefois, Rohan Dennis a trouvé bon de se signaler en plaçant assez tôt un démarrage. Mais, après avoir compté jusqu’a une minute et demie d’avance, l’Australien est rentré dans le rang. Dès lors, les équipiers de Remco Evenepoel se sont prêtés au jeu de la séance photo pour immortaliser le succès de leur leader, premier Belge à remporter un Grand Tour depuis 1978. A l’entrée dans Madrid, l’attention de tous s’est tournée vers un seul coureur, dont c’était le dernier jour de course sur la Vuelta.

Valverde a eu droit à son tour d’honneur


A quelques semaines de raccrocher définitivement son vélo, Alejandro Valverde a pu prendre un peu d’avance sur le peloton pour profiter à plein des applaudissements du public madrilène. Le champion du monde 2018 n’a pas hésité à saluer la foule avant de profiter de ces derniers kilomètres au cœur du peloton. Ses coéquipiers de l’équipe Movistar ont alors pris les choses en main car ils avaient une idée derrière la tête, ne laissant pas partir Jetse Bol. En effet, Enric Mas est allé chercher les points du dernier sprint intermédiaire afin de remonter à la troisième place du classement par points aux dépens de Remco Evenepoel. Dès lors, la course s’est animée avec un duo formé de Luke Plapp et Julius Johansen qui est sorti du peloton et qui a donné des sueurs froides aux équipes de sprinteurs. En effet, le champion d’Australie et le Danois ont longtemps gardé une vingtaine de secondes d’avance alors que Xabier Azparren n’a pas été en mesure de faire la jonction.

Molano lève les bras, Evenepoel a conclu


Dans les derniers kilomètres, le peloton a haussé violemment l’allure face à un duo de tête qui a résisté autant qu’il a pu. Mais, après avoir usé bon nombre de coureurs, Luke Plapp et Julius Johansen se sont avoués vaincus à 900 mètres de la ligne d’arrivée. Les trains de sprinteurs se sont alors mis en place, avec notamment ceux des équipes UAE Team Emirates et Trek-Segafredo. A 200 mètres de la ligne, Mads Pedersen a lancé le sprint mais le porteur du maillot vert a présumé de ses forces au bout de trois semaines de courses. Pascal Ackermann a pensé prendre l’avantage alors que bon nombre de coureurs ont dérivé vers la gauche de la chaussée. C’est finalement Juan Sebastian Molano qui a coupé la ligne d’arrivée en vainqueur devant le Danois et son coéquipier. Quelques secondes plus tard, Remco Evenepoel a conclu cette Vuelta en vainqueur. A seulement 22 ans, le natif d’Alost remporte à l’occasion de cette Vuelta son tout premier Grand Tour et annonce la couleur pour l’avenir, même s’il n’est pas actuellement prévu pour participer au prochain Tour de France.

CYCLISME / VUELTA 2022
21eme et dernière étape - Las Rozas-Madrid (96,7km) - Dimanche 11 septembre 2022
1- Juan Sebastian Molano (COL/UAE Team Emirates) en 2h26’36’’
2- Mads Pedersen (DAN/Trek-Segafredo) mt
3- Pascal Ackermann (ALL/UAE Team Emirates) mt
4- Mike Teunissen (PBS/Jumbo-Visma) mt
5- Danny van Poppel (PBS/Bora-Hansgrohe) mt
6- Kaden Groves (AUS/BikeExchange-Jayco) mt
7- Fred Wright (GBR/Bahrain Victorious) mt
8- Lionel Taminiaux (BEL/Alpecin-Deceuninck) mt
9- Ben Turner (GBR/Ineos Grenadiers) mt
10- Cédric Beullens (BEL/Lotto-Soudal) mt

25- Antoine Raugel (FRA/AG2R-Citroën) mt


Classement général final
1- Remco Evenepoel (BEL/Quick-Step Alpha Vinyl) en 80h26’59’’
2- Enric Mas (ESP/Movistar) à 2’02’’
3- Juan Ayuso (ESP/UAE Team Emirates) à 4’57’’
4- Miguel Angel Lopez (COL/Astana Qazaqstan) à 5’56’’
5- João Almeida (POR/UAE Team Emirates) à 7’24’’
6- Thymen Arensman (PBS/DSM) à 7’45’’
7- Carlos Rodriguez (ESP/Ineos Grenadiers) à 7’57’’
8- Ben O’Connor (AUS/AG2R-Citroën) à 10’30’’
9- Rigoberto Uran (COL/EF Education-Easypost) à 11’04’’
10- Jai Hindley (AUS/Bora-Hansgrohe) à 12’01’’

17- Thibaut Pinot (FRA/Groupama-FDJ) à 46’20’’

>