XV de France : Jalibert devrait pouvoir jouer contre l'Italie

Fabien Galthié attendait le verdict avec impatience. Le sélectionneur des Bleus peut être soulagé. Annoncé incertain, à chaud pour le début du Tournoi des 6 Nations avec le XV de France, le 6 février prochain contre l'Italie, Matthieu Jalibert devrait en effet pouvoir finalement répondre présent face aux Italiens. Le demi d'ouverture de Bordeaux-Bègles touché dimanche à domicile contre les Scarlets en Champions Cup (victoire 45-10) a passé lundi des examens pour savoir de quoi il souffre très précisément et être mis au parfum également sur la durée de son indisponibilité ainsi que ses chances d'être de la partie pour le coup d'envoi du Tournoi. Et à en croire nos confrères de RMC Sport, le numéro 10 international a appris une bonne nouvelle. Jalibert devrait ainsi être éloigné des terrains pendant deux semaines environ uniquement. Il devrait donc retrouver la compétition à la fin du mois ou au début du suivant. Un timing, s'il est confirmé, qui devrait donc permettre au joueur d'être complètement rétabli pour la première sortie des deuxièmes de la dernière édition, au Stade de France devant les Italiens.

Jalibert pourrait même ne rien manquer de la préparation


S'il ne manque que deux semaines, comme RMC Sport le laisse entendre ce lundi au lendemain de la blessure du natif de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), ce dernier pourra même prendre part du côté du CNR de Marcoussis (mais pas en intégralité) à la semaine de préparation qui précédera cette première rencontre. L'ouvreur de l'UBB avait quitté ses coéquipiers en tout début de seconde mi-temps dimanche soir en Gironde après s'être blessé à une cuisse. Juste avant de sortir du terrain, le numéro 10 avait toutefois permis à son jeune coéquipier Louis Bielle-Barrey, pour son baptême du feu sous les couleurs de l'UBB, de marquer son deuxième essai de la soirée et de permettre du même coup aux siens de prendre le large au score (26-0) devant leur public. Jalibert avait en revanche raté ensuite la transformation. A sa sortie, les supporters girondins comme ceux du XV de France avaient croisé les doigts pour que le jeune demi d'ouverture de 23 ans retrouve rapidement les pelouses. Ils ont été manifestement entendus.

>