Top 14 - Montpellier : Altrad compte sur Garbajosa

Bonne nouvelle pour Xavier Garbajosa. En effet, malgré un début de saison compliqué, Mohed Altrad a tenu à rassurer l'ancien de La Rochelle, après la défaite rageante de samedi contre Bordeaux-Bègles (22-23). Alors que le MHR est pour le moment 11eme en Top 14, avec un bilan de seulement deux victoires en sept rencontres, le président du club a donc préféré calmer le jeu et a conforté son entraîneur. « Ce n’est pas parce qu’un entraîneur perd ou vit une mauvaise saison qu’il est toujours menacé. On ne change pas d’entraineur comme ça parce que l’on a un mauvais début de saison », a ainsi déclaré Altrad, lors d'une interview sur RMC Sport, tout en expliquant qu'il maintenait sa confiance dans ce staff et qu'il n'allait pas apporter de modifications dans le fonctionnement de ce dernier. Il faut dire que Montpellier a été durement touché par le coronavirus et le président en a bien conscience. « On n’a pas pu effectuer correctement la préparation estivale puisque l’on devait avoir trois matchs amicaux et que nous n’avons pu en disputer qu’un seul, puis la Covid-19 est arrivé et l’équipe de France avec cinq joueurs pour les trois premiers matchs, a poursuivi Altrad. On ne cherche pas d’excuses. »

« Tout ce qu’il faut pour que ça fonctionne »


Interrogé sur une possible rencontre entre lui et Garbajosa, le président du MHR a été catégorique sur la question. « Je ne suis pas un président comme tous les autres. Eux, ils ne font quasiment que ça comme job. Moi, j’ai beaucoup d’autres choses à faire. Je ne vois pas Xavier toutes les semaines, ni tous les 15 jours. Je le croise le jour du match. Je suis pris par mes activités, c’est pour cela que Philippe Saint-André a été nommé pour faire le tampon. Il y a un directeur du rugby, un entraineur en chef, d’autres entraineurs comme Olivier Azam qui est arrivé récemment, mais aussi Jean-Baptiste Elissalde. Il y a tout ce qu’il faut pour que ça fonctionne. Mais, encore une fois, on aurait fait le même match contre Bayonne, on aurait peut-être gagné là-bas. Pareil à Toulon et hier contre Bordeaux-Bègles. On aurait pu avoir douze points de plus et être dans les six premiers. Il faut attendre. C’est une saison compliquée à cause de la maladie. Les clubs qui ont de bons résultats aujourd’hui pourraient connaitre plus de difficultés en raison d’un tas de choses plus tard dans la saison », a expliqué Altrad, à quelques jours du déplacement des siens à Clermont.