Top 14 (J8) : Série de victoire prolongée pour Bordeaux-Bègles et le Stade Français Paris, Biarritz renoue avec la victoire, Clermont domine Pau

Bordeaux-Bègles - Perpignan


L’UBB met Toulouse sous pression ! Une semaine après leur première défaite en Top 14, les protégés d’Ugo Mola ont, de manière toute provisoire, cédé la tête du classement à Bordeaux-Bègles. Les joueurs de Christophe Urios ont signé un très net succès sur leur pelouse de Chaban-Delmas face à Perpignan. Muets pendant les 40 premières minutes, notamment en raison des difficultés au pied de Melvyn Jaminet, les Catalans ont encaissé un premier essai au bout de six minutes par l’intermédiaire de Cyril Cazeaux, présent à la conclusion d’une longue remontée du ballon initiée par Matthieu Jalibert. Le buteur girondin a corsé l’addition au quart d’heure de jeu avant que le carton jaune reçu à la 22eme minute par George Tilsley pour un plaquage à retardement ne change la donne. En infériorité numérique, l’USAP a subi le jeu et Nathanaël Hulleu est venu donner plus de relief à la domination de l’UBB. En coin sur l’aile gauche, l’ailier bordelais a conclu un jeu au large rondement mené. L’entame du deuxième acte a permis à Melvyn Jaminet de connaître plus de réussite, marquant deux pénalités en deux minutes. Mais, après la réponse de Matthieu Jalibert, Bordeaux-Bègles a repris le contrôle des opérations avec Yann Lesgourgues qui a percé le rideau défensif catalan pour mettre son équipe sur le chemin du bonus offensif. Le demi de mêlée de l’UBB a consolidé une victoire à cinq points à l’heure de jeu avant la réaction perpignanaise. Lucas Velarte a su trouver une faille dans la défense girondine pour réduire l’écart. Toutefois, à dix minutes du terme, une longue série de fautes catalanes a conduit l’arbitre à accorder un essai de pénalité à l’UBB qui s’impose de 26 points (39-13). Une victoire qui permet aux Girondins de passer provisoirement en tête quand l’USAP, battu pour la quatrième fois de suite, est désormais dernier du classement.

Stade Français Paris - Lyon


La saison du Stade Français Paris est-elle enfin lancée ? Après ses succès sur Clermont et Perpignan, le club de la Capitale a su faire front pour signer un troisième succès de suite face à Lyon. Trop indisciplinés, les joueurs de Gonzalo Quesada ont concédé l’ouverture du score à Léo Berdeu dès la 4eme minute avant de voir le buteur rhodanien doubler la mise peu avant le quart d’heure de jeu. Joris Segonds a alors pu répondre à son vis-à-vis à la 22eme minute, lançant une fin de premier acte en faveur des Parisiens. Parfaitement lancé par son demi d’ouverture, Kylan Hamdaoui s’est joué de Léo Berdeu pour aplatir le premier essai du match à la demi-heure de jeu. Après avoir bu son buteur creuser l’écart, Sekou Macalou s’est montré altruiste. Alors qu’il avait bonifié une passe après contact de Tolu Latu pour aller seul à l’essai, le troisième-ligne a offert l’essai à Arthur Coville. Entretemps, Joris Segonds avait ajouté trois points au pied pour un avantage de quatorze longueurs en faveur du Stade Français Paris à la mi-temps. La deuxième moitié de la rencontre a été moins favorable aux joueurs de la Capitale. Dix minutes après le repos, Tolu Latu a laissé son équipe à quatorze pour avoir retenu irrégulièrement Jonathan Pélissié. Une supériorité numérique que le LOU a exploité trois minutes plus tard avec Dylan Cretin qui a été décalé par Léo Berdeu d’une chistera bien sentie pour aller aplatir. A l’heure de jeu, Joris Segonds a donné de l’air à son équipe mais, malgré la sortie pour dix minutes de Clément Laporte pour un plaquage en l’air sur Telusa Veainu, les Lyonnais ont mis sous pression les Parisiens avec un essai de Yanis Charcosset à 22 minutes du terme de la rencontre. Le pilier a profité d’une mésentente côté Parisien pour récupérer le ballon et aplatir sans difficulté. Après un échec au pied de Joris Segonds, Lima Sopoaga a été piégé par la règle des 60 secondes pour jouer une pénalité. Les Lyonnais ont tout tenté mais s’inclinent avec le point de bonus défensif (23-18). Le LOU conserve provisoirement sa place sur le podium alors que le Stade Français Paris poursuit sa remontée au classement, avec une huitième place.

Biarritz - Brive


Biarritz retrouve des couleurs ! Après quatre défaites consécutives, le BO abandonne la lanterne rouge à Perpignan après son net succès sur Brive à Aguiléra. Le CAB a ouvert le score peu avant le quart d’heure de jeu par Enzo Hervé avant un moment marqué par l’indiscipline. En trois minutes, Evan Olmstead pour Biarritz puis Luka Japaridze côté Briviste ont reçu un carton jaune. Le duel de buteurs s’est poursuivi avec la réponse de Brett Herron avant qu’Enzo Hervé ne rajoute trois points pour le club corrézien. Mais ce sont bien les Basques qui ont retrouvé leur vestiaire devant au tableau d’affichage. A sept minutes de la pause, à la suite d’une pénalité jouée rapidement, Francis Saili a été parfaitement servi par Henry Speight pour aplatir le premier essai de la rencontre. Un avantage que Brett Herron a fait fructifier à peine les deux équipes revenues sur la pelouse sur pénalité. A la 56eme minute, Enzo Hervé a réussi sa troisième pénalité… et marqué les derniers points de Brive dans cette rencontre. En effet, la dernière demi-heure a vu le BO mettre en grande difficulté la défense auvergnate avec Tomas Cubelli qui y est allé de son essai avant le doublé de Francis Saili. Après une faute qui a valu à Saïd Hirèche un carton jaune, les Biarrots sont allés en touche et, lancé, le centre du BO a aplati en force. En infériorité numérique, le CAB a concédé deux essais supplémentaires, tout d'abord par Johnny Dyer, venu au soutien après une percée de Tevita Kuridrani. Deux minutes plus tard, Henry Speight a également inscrit son essai, faisant parler sa vitesse face à une défense adverse en manque d’organisation après une longue passe de Francis Saili. Battu pour la troisième fois de suite (37-9), Brive sort des six premiers du classement quand Biarritz sort pour quelques heures de la zone rouge.

Clermont - Pau


La zone rouge, Pau la voit se rapprocher dangereusement. En déplacement sur la pelouse de Clermont, la Section Paloise a concédé la défaite pour la troisième fois de suite dans un match en deux temps. Alors que Camille Lopez a dû céder sa place à Gabin Michet dès la 3eme minute en raison d’une blessure visiblement à une hanche, Morgan Parra a ouvert le score au bout de six minutes. Mais, après avoir manqué l’occasion d’égaliser, Antoine Hastoy ne s’est pas trompé deux fois de suite. Clovis Le Bail a ensuite permis à Pau d’inverser la tendance. Le demi de mêlée de la Section est venu conclure une longue séquence de possession. Les derniers instants de la première période ont vu les deux buteurs se répondre pour un avantage de sept longueurs pour Pau au moment de retrouver les vestiaires. Cinq minutes après la reprise, Morgan Parra a initié le retour de l’ASM sur une pénalité. Arthur Iturria a confirmé le bon début de deuxième période des Jaunards en venant conclure une action initiée sur une touche paloise perdue. Après une percée d’Alivereti Raka, le capitaine clermontois a pu aplatir. Un ascendant confirmé à 25 minutes du terme de la rencontre par Lucas Dessaigne. Le troisième-ligne de l’ASM a répondu présent pour forcer le rideau défensif béarnais, action sur laquelle Martin Puech a laissé Pau à quatorze pendant dix minutes. Dans la foulée, Morgan Parra a vu sa série de 48 tentatives réussies prendre fin avec un échec sur la transformation. La supériorité numérique a permis à Alivereti Raka de forcer à nouveau le passage en sortie de ruck pour consolider le succès clermontois en approche. L’international français y est même allé de son doublé trois minutes plus tard malgré le retour en catastrophe d’Antoine Hastoy. Damian Penaud a donné encore plus d’allure au succès Clermontois en aplatissant entre les poteaux. La seule réaction paloise est venue de Jale Vatubua, venu conclure une action initiée sur une touche à cinq mètres. Avec cette deuxième victoire de suite (42-20), Clermont passe devant son rival Brive quand Pau recule au 11eme rang.

TOP 14 / 8EME JOURNEE
Samedi 23 octobre 2021
Bordeaux-Bègles - Perpignan : 39-13
Stade Français Paris - Lyon : 23-18
Biarritz - Brive : 37-9
Clermont - Pau : 42-20
17h00 : Racing 92 - Montpellier
21h00 : Toulouse - Castres

Dimanche 24 octobre 2021
21h05 : La Rochelle - Toulon

>