Top 14 (J3) : West offre une petite victoire à La Rochelle face au Racing 92

Ce n’était pas la fête du rugby ce dimanche au Stade Marcel-Deflandre ! Habituellement flamboyant sur leur pelouse, les joueurs de La Rochelle ont repris leur marche en avant à l’issue d’un match face au Racing 92 qui n’aura définitivement pas brillé par la qualité du jeu proposé. Ils ont par la même occasion fait oublier leur non-match du week-end dernier face au Stade Français Paris. Reportée d’un peu moins de deux mois à cause du coronavirus, cette rencontre a démarré par une faute de main d’Uini Atonio qui a rendu le ballon à ses adversaires. Dès la 6eme minute, François Trinh-Duc a profité d’une pénalité pour ouvrir le score puis, dans la foulée, le pilier rochelais Reda Wardi a rejoint le banc pour une charge irrégulière sur Wenceslas Lauret. Dix minutes en supériorité numérique dont les Racingmen n’ont pas su profiter. Au contraire, Ihaia West n’a pas manqué l’occasion d’égaliser à la 11eme minute.

Trinh-Duc a coûté cher au Racing 92


A peine deux minutes plus tard, le Racing 92 a eu l’opportunité de reprendre l’avantage à la suite d’une position de hors-jeu rochelaise. Mais François Trinh-Duc, titularisé de manière exceptionnelle pour cette rencontre, a manqué la cible à 39 mètres plein axe. L’ancien buteur international, pas en réussite dans cette rencontre, a sans doute coûté la victoire à son équipe. Ihaia West a répondu à son homologue en enregistrant son premier échec à la 18eme minute. La fin de la première période a vu les Rochelais manquer de précision pour prendre à défaut une équipe du Racing 92 appliquée mais sans génie. Très vite en deuxième période, dès la 45eme minute Laurent Travers a fait entrer de l’expérience avec Teddy Iribaren, sur le terrain pour la première fois depuis la finale de la Champions Cup. Deux minutes plus tard, François Trinh-Duc a échoué au pied une deuxième fois... avant de remettre ça à la 54eme minute. Ihaia West, pour sa part, a beaucoup moins tremblé peu avant l’heure de jeu. A la suite d’une position de hors-jeu francilienne, le buteur rochelais a donné la main à son équipe.

Petite alerte pour Atonio


Le Néo-Zélandais a creusé l’écart cinq minutes plus tard en bonifiant une obstruction d’Ibrahim Diallo sur Brice Dulin. Alors que le staff du XV de France a déjà dû effectuer deux changements dans son groupe pour affronter l’Italie, Uini Atonio lui a donné des sueurs froides à un quart d’heure du terme de la rencontre quand il s’est plaint du genou gauche après un ruck. L’international tricolore a toutefois pu terminer le match. Il a ainsi assisté à la réduction de l’écart signée Teddy Iribaren à la suite d’une faute de Skelton en touche. La fin de match a vu les deux équipes tout tenter pour faire la décision mais de manière bien trop brouillonne et inefficace pour arriver à leurs fins. A l’issue du premier match de la saison de Top 14 sans le moindre essai, La Rochelle s’impose sans briller (9-6) et prend six points d’avance sur Toulouse en tête du championnat. Le Racing 92 chute après deux victoires de suite et reste au pied du podium, avec un dernier match en retard encore à jouer.



TOP 14 / 3EME JOURNEE
Vendredi 2 octobre 2020
Brive - Pau : 19-13
Stade Français Paris - Bayonne : 19-26

Samedi 3 octobre 2020
Clermont - Agen : 31-12

Dimanche 4 octobre 2020
Toulouse - Toulon : 39-19

Lundi 5 octobre 2020
Lyon - Bordeaux-Bègles : 27-10

Dimanche 22 novembre 2020
La Rochelle - Racing 92 : 9-6

Reporté à une date ultérieure
Montpellier - Castres