Stade Français Paris : Le terrain d'entraînement officiellement rebaptisé Stade Christophe-Dominici

Christophe Dominici sera désormais toujours aux côtés des joueurs du Stade Français Paris. Un peu moins d’un an après la disparition de l’ancien ailier international, le terrain d’entraînement du club de la Capitale a été rebaptisé à l’occasion d’une cérémonie. La famille de Christophe Dominici, notamment son épouse Loretta, son père Jean ainsi que ses filles Chiara et Mya ont rejoint de nombreux anciens joueurs et dirigeants du Stade Français Paris. Sylvain Marconnet, Jérôme Fillol, Mathieu Blin ou encore Max Guazzini n’ont pas manqué l’occasion de rendre un nouvel hommage à celui qu’ils surnommaient affectueusement « Domi ». Des joueurs actuels du club comme Waisea Nayacalvu, Antoine Burban ou Ngani Laumape se sont joint à cette cérémonie aux côtés de leur entraîneur Gonzalo Quesada. Joueur du club parisien entre 2001 et 2015, dont plusieurs saisons aux côtés de Christophe Dominici, Pierre Rabadan a représenté la Maire de Paris Anne Hidalgo aux côtés du directeur général du club Thomas Lombard.


Lombard ému au moment de parler de « Domi »


Une centaine de personnes ont fait le déplacement dans le seizième arrondissement de Paris pour voir le Stade du Saut-du-Loup devenir officiellement le Stade Christophe-Dominici. « J'ai choisi de ne rien préparer parce que c'est la meilleure manière de rendre hommage à ‘Domi’, le joueur le plus spontané qu'il m'ait été donné de connaître, a confié Thomas Lombard, très ému à l’occasion de cette cérémonie. Christophe Dominici était un être pas comme les autres et, en donnant son nom à notre terrain d'entraînement quotidien, on prolonge en quelque sorte le souvenir d'un homme exceptionnel. » Un discours qu’il a ensuite dirigé aux jeunes joueurs du club présents, Thomas Lombard assurant que « Christophe Dominici avait ce côté inspirant et a poussé des centaines de gamins comme vous dans les écoles de rugby ». Enfin, à la famille de Christophe Dominici, le directeur général du Stade Français Paris a assuré que le club parisien sera « toujours là » en cas de besoin.

>