Stade Français : Maestri absent quatre à six mois


Alo-Emile suspendu et maintenant Maestri sur le flanc pour plusieurs mois. Les ennuis continuent du côté du Stade Français. Mercredi soir, quatre jours après la nouvelle défaite des hommes de Gonzalo Quesada, à Brive (19-12, 5eme journée de Top 14) - la quatrième en cinq matchs disputés depuis le début de la saison - le club parisien avait appris la suspension de son pilier Paul Alo-Emile pour quatre semaines. Exclu dès la 3eme minute face à Castres le 25 septembre dernier - seule victoire (34-10) jusque là des hommes de la Capitale, réduits d'entrée à quatorze contre quinze Castrais - pour un plaquage au niveau de la tête de Baptiste Delaporte, l'international samoan, "reconnu coupable de jeu dangereux", encourait jusqu'à six semaines. Finalement la LNR a réduit la sanction prévue "en raison de circonstances atténuantes". Il n'empêche que le dernier du classement sera privé jusqu'au 30 octobre prochain et le déplacement à Pau pour le compte de la 9eme journée de son titulaire au poste. Un gros coup dur pour la lanterne rouge, qui s'en serait bien passée, d'autant qu'elle a reçu un nouveau coup de massue jeudi.

Maestri pas de retour avant le printemps prochain ?


Yoann Maestri (33 ans), gravement blessé à un biceps le week-end dernier face aux Brivistes, souffre en effet d'une rupture du tendon. Le deuxième ligne international français du Stade Français aux 62 sélections sous le maillot bleu et autre cadre de l'équipe chère à Max Guazzini sera absent pour quatre à six mois, à en croire la durée d'indisponibilité que nécessite généralement ce type de blessure. C'est donc sans le précieux et expérimenté Maestri que les Parisiens, déjà au plus mal, devront disputer les prochains matchs. Sachant que dans le pire des cas - ce qui est facilement envisageable étant donné les malheurs actuels de ce Stade Français à qui rien n'est épargné depuis le début de la saison - l'ancien joueur de Toulon et Toulouse pourrait ne pas retrouver ses coéquipiers avant le début du printemps prochain. Si sa blessure demande uniquement quatre mois d'absence en revanche, le Varois peut espérer rejouer avant la fin de l'année. L'ancien champion de France (quatorze titres) qui n'en a plus que le nom pourra se rendre compte dès ce week-end contre Clermont à Jean-Bouin du vide laissé par Maestri. Et il n'avait pas besoin de cela.

>