Stade Français : Le report du match face à l'UBB présenté comme raisonnable par Thomas Lombard

Le match entre le Stade Français Paris et Bordeaux-Bègles n’ouvrira pas la saison. Ce mardi, à l’occasion d’une réunion de son Bureau, la Ligue Nationale de rugby a annoncé le report du match programmé ce vendredi au Stade Jean-Bouin. Une décision justifiée par l’impossibilité pour le club de la Capitale, lourdement touché par le coronavirus, d’aligner une équipe complète face aux club girondin. « C’est une décision qui nous semble parfaitement raisonnable compte tenu de l’état de santé de beaucoup de nos joueurs », a déclaré dans une vidéo publiée sur le site officiel du club son directeur général Thomas Lombard.


La santé des joueurs, « une priorité du club » pour Lombard


Alors que plusieurs joueurs de l’effectif parisien ont souffert de lésions pulmonaires à la suite de leur infection par le coronavirus, leur sécurité était remise en question en cas de participation à cette rencontre. Un état de fait qui a poussé la LNR à valider un report à une date ultérieure qui dépendra du parcours de l’UBB en Challenge Cup. « Ces joueurs ont dû observer une phase de repos supérieure à trois semaines, ce qui, compte tenu de la proximité du match face à l’UBB, rendait leur participation très hypothétique et, surtout, risquée, ajoute Thomas Lombard. Préserver la santé des joueurs, veiller à ce qu’ils n’encourent aucun risque ou en tout cas le moins de risques possible en entrant sur le terrain est une priorité du club. »


Le Stade Français Paris reste sous la menace d’une sanction


Alors que le Stade Français reste une saison 2019-2020 plus que compliquée avec une dernière place au moment de l’arrêt de la saison et un maintien qui est dû à la décision de la LNR de geler les montées et les descentes, Thomas Lombard a appelé les supporters à la compréhension. « La période qu’on traverse est difficile, assure le directeur général du club de la Capitale. Comprenez la position du club par rapport à la santé des joueurs, aux enjeux sur une saison qui sera longue et pendant laquelle ils vont devoir donner beaucoup d'énergie pour essayer de porter nos couleurs avec beaucoup plus de résultats et de fierté que la saison passée. » Reste que la LNR a confirmé dans un communiqué que sa commission de discipline a été saisie « afin de déterminer la responsabilité du Stade Français dans cette situation au titre de sa gestion de l'intersaison et afin que la commission en tire les conséquences qu'elle jugera appropriées ». Une sanction n’est donc pas à écarter.

>