Castres : Pieterse s'est excusé auprès de Lucu


"Je n'ai pas maîtrisé mon plaquage et je suis sincèrement désolé." Au lendemain de son plaquage d'une violence assez inouïe sur Maxime Lucu peu après l'heure de jeu en seconde mi-temps lors du match de la 3eme journée de Top 14 entre Castres et Bordeaux-Bègles dans le Tarn (match nul 23-23 entre les deux équipes), Ryno Pieterse a présenté ses excuses sur les réseaux sociaux au demi de mêlée de l'UBB, le deuxième ligne sud-africain du CO se félicitant au passage que son geste n'ait pas eu de conséquence grave pour la santé son adversaire. "Comme je t'ai dit après le match, je suis vraiment content que tu ailles bien Maxime. Bonne chance pour la suite de la saison." Si Lucu est ressorti indemne de cette charge complètement folle tête en avant de Pieterse au niveau du plexus de l'ancien Biarrot, alors que ce dernier s'était débarrassé du ballon depuis plusieurs secondes déjà et se trouvait dans les airs, il aurait pu en être tout autrement.

Pieterse suspendu plusieurs semaines ?


Après-coup, Jefferson Poirot avait ainsi qualifié l'agression du Sud-Africain d' "attentat". "J'ai rarement vu ça sur un terrain de rugby", avait ajouté le pilier international français de l'UBB, tandis que son entraîneur et ex-coach de Castres Christophe Urios, furieux, n'avait pas hésité à dire que le plaquage du Castrais, s'il avait atteint Lucu au niveau de la tête ou des cervicales, aurait "pu tuer" son joueur. Expulsé par l'arbitre sur le champ (les Castrais ont passé la dernière demi-heure à quatorze contre quinze Bordelais), le brutal deuxième ligne du CO devrait passer devant la Commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR) le mercredi 29 septembre prochain. Pieterse aura alors la possibilité de s'expliquer sur ce qui l'a amené à charger son adversaire avec une telle violence. Quelles que soient ses explications, l'ancien joueur des Bulls devrait être suspendu plusieurs semaines.

>