Monte Carlo - Cette fois, les cadors sont au rendez-vous

Panoramic

Raonic a du batailler face au tombeur de Thomas Berdych

Première rencontre de la journée, Milos Raonic était opposé au Bosnien Damir Dzumhur, qui avait éliminé Thomas Berdych la veille.

Si sur le papier, le duel était déséquilibré, et largement à l’avantage du Canadien, la réalité du terrain et de la surface étaient bien différente. Alors qu’il a empoché le premier set 6 jeux à 3, Raonic a souffert face au jeune Bosnien, qui a recollé à deux sets partout (en remportant la seconde manche 6-3). Dans le dernier set, le combat était acharné puisque c’est au Tie Break que les 2 guerriers ont du se départager. Plus expérimenté, c’est finalement Raonic qui s’est offert son billet pour les quarts de finale, dans la douleur. Il y retrouvera la tête de série numéro 2, Andy Murray, qui s’est sortit avec brio du piège Benoit Paire

Le match du jour : Andy Murray vs Benoit Paire. Le britannique remporte le combat des nerfs

Que de regrets pour Benoit Paire ! A un cheveu d’éliminer le numéro deux mondial, le français a finalement craqué, laissant Andy Murray lui voler son billet pour les quarts (2-6, 7-5, 7-5).

Complètement dominé en début de match, l’écossais ne semblait pas en grande forme aujourd’hui et on l’imaginait mal renverser Benoit Paire, qui menait 6-2, 3-0 (double break). Malgré une petite alerte (premier débreak de Murray), le français a eu 6 occasions de mener 5 jeux à 3 dans le second set. Pourtant, comme à l’accoutumée, Benoit s’est laissé rattraper par ses vieux démons. Un peu moins concentré, tendu, il a laissé filer l’occasion de plier le match dans la seconde manche. Murray en profite, et revient à 1 set partout (7-5 dans le 2ème).

Dans le troisième et dernier set, la guerre des nerfs est déclarée : Le combat est équilibré, et aucun des deux hommes ne prend réellement l’avantage. Courageux, Paire recolle à 4-4, puis saisit à nouveau crânement sa chance : Le break est fait, à 5-4, c’est au français de servir pour le match. Pas encore résigné, le bougre de britannique pousse Benoît dans ses retranchements, qui de nouveau craque, sur son jeu de service. Murray débreak, puis remporte sa mise en jeu (6-5). Cette fois, Paire doit remporter sa mise en jeu pour continuer d’exister. Après 52 fautes directes, le français est retombé dans ses travers, et a finalement cédé face à Murray, lui offrant la victoire… sur une double faute.

Victorieux de Benoît Paire, Andy Murray affrontera Milos Raonic au prochain tour.

Les suisses (Federer, Wawrinka) déroulent et valident leur billet pour les quarts

Habitué à livrer de grosses prestations face aux têtes d’affiches du circuit, Gilles Simon n’a rien pu faire contre le dernier vainqueur de Roland Garros, Stan Wawrinka. Royal, le suisse a réalisé un match presque parfait, balayant sèchement Gillou, 6-1, 6-2.

De son côté, à peine revenu sur le circuit (il ne s’est pas aligné à Miami, à cause d’un virus), King Roger poursuit paisiblement son chemin, et donne rendez vous à Tsonga pour les quarts de finale. Opposé à Roberto Bautista Agut en huitièmes, ce jeudi, le maestro n’a rien concédé à l’espagnol, et s’est imposé avec la manière, 6-2 , 6-4. Tsonga est prévenu, le roi Roger est déterminé à enfin soulever le trophée sur le rocher !

Rafa Nadal monte en puissance face au très prometteur Dominic Thiem

Cette rencontre était attendue par les amateurs de petites balles jaunes. Et pour cause, la dernière fois que les deux hommes se sont rencontrés, à Buenos Aires, le vainqueur était autrichien ! Grand espoir du circuit, Dominic Thiem est un joueur de talent, au tempérament de guerrier, et au coup droit ravageur.

Bousculé, parfois dépassé, Rafael Nadal a parfois plié face aux frappes lourdes de l’autrichien, mais n’a jamais baissé sa garde. Au terme d’un premier set acharné, c’est l’espagnol qui a pris le meilleur sur son adversaire (7-5), en 1 heure et 20 minutes de jeu ! Et c’est presque miraculeux quand on sait que le taureau de Manacor a écarté 15 balles de break (sur 16).

Au second set, le jeu a baissé en intensité, malgré quelques fulgurances de part et d’autre. A l’expérience, c’est finalement Rafa qui a fait le break, pour s’imposer 7-5, 6-3 . Mais Thiem est loin d’avoir démérité et offre à Rafa le premier match référence de sa saison terre battue. En quart de finale, il retrouvera Stan Wawrinka pour un combat qui s’annonce dantesque, entre les deux derniers vainqueurs de Roland Garros.

Mais aussi

Monfils bat Vesely : 6-1, 6-2. La Monf' n’a fait qu’une bouchée du bourreau de Djokovic, qui avait visiblement l’esprit embrumé par son exploit de la veille.

Granollers bat Goffin : 7-6, 6-4. Surprenante élimination du belge. Mais Granollers reste un sacré client sur cette surface.

Tsonga bat Pouille : 6-4, 6-4. Tsonga remporte ce duel 100 % français. Sans trop convaincre, Jo s’est montré solide et n’ a pas passé trop de temps sur le cours avant d’affronter Roger Federer.

M. Louart

 


>