IndyCar : Les critiques pleuvent sur Grosjean après le GP de Nashville

Panoramic


Romain Grosjean espérait bien figurer ce dimanche à Nashville. Deuxième des qualifications derrière Scott McLaughlin, le pilote de l’écurie Andretti Autosport était dans la lutte pour le podium jusque dans les derniers tours d’une course marquée par de nombreux accrochages et seulement quinze monoplaces qui ont vu l’arrivée, sur 26 présentes au départ. A cinq tours du drapeau à damier, alors que l’épreuve venait d’être relancée, le Français a vu Josef Newgarden tenter une manœuvre osée, le pilote Penske plongeant à l’intérieur d’un virage à gauche pour doubler plusieurs monoplaces. Toutefois, un contact avec sa monoplace a envoyé Romain Grosjean vers le mur, mettant un terme prématuré à une course prometteuse. « Magnifique ! C'est p… de magnifique, a déclaré le Genevois à la radio peu après l’accrochage. Et ensuite, c'est moi, le pilote agressif !? C'est bien moi ? » Alors qu’il a clairement exprimé par des gestes sa désapprobation, Romain Grosjean a vu la direction de course prendre aucune sanction à l’encontre de Josef Newgarden. Mais, à l’issue de la course, le pilote français a vu certains de ses adversaires répondre de manière assez sèche à ses critiques.


Grosjean toujours plus critiqué


Tout d’abord, Josef Newgarden lui-même a justifié ce qui apparaissait comme un excès d’agressivité. « J'ai probablement besoin de discuter avec certains des jeunes pilotes, a affirmé l’Américain au micro de NBC à l’issue de la course dont il a pris la sixième place. Ils sont très agressifs et si vous n'êtes pas agressif en retour, vous vous faites écraser. C'est comme ça, l’IndyCar. » Vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis cette année et ancien adversaire de Romain Grosjean en Formule 1, Marcus Ericsson n’a pas été plus tendre avec le Tricolore. « On récolte ce que l'on sème », lui a répondu le Suédois sur le réseau social Twitter. Le pilote de l’écurie Chip Ganassi Racing fait un parallèle avec un incident entre Romain Grosjean et Graham Rahal en mai dernier sur le circuit de Barber, avec le pilote Andretti qui n’avait pas hésité à prendre appui sur la monoplace du membre de l’écurie Rahal Letterman Lanigan, qui avait alors été soutenu par plusieurs de ses adversaires face au Tricolore. S’il est apprécié du public, Romain Grosjean semble bien avoir une opinion de plus en plus défavorable au sein du paddock.

>